Êtes-vous sur la liste ? 1,4 milliard de mots de passe et d’identifiants sont révélés sur internet

Photo : Isorepublic / CC0 Creative Commons

Ce mois, les chercheurs de l’entreprise 4iQ ont découvert la plus grande base de données jamais trouvé sur le deep web. Sont 1,4 milliard de combinaisons d’identifiants, allant des comptes Netflix aux Bitcoins. Aucun des mots de passe étaient chiffrés et la source n’a pas été identifiée.

Lire la suite

Les libertés sur internet chutent dans le monde

Le 14 novembre, l’association américaine Freedom House a publié son rapport annuel sur l’état de l’internet mondial. Un rapport inquiétant puisque les libertés numériques de la moitié des 65 pays analysés reculent, seuls treize réalisent des avancées mineures.

Lire la suite

Google Home et Amazon Echo : un danger pour notre vie privée ?

Donner la météo, régler le chauffage, éteindre la lumière, réserver un taxi, diffuser une musique ou répondre à une question sont autant de requêtes que l’usager peut faire grâce à un simple « Echo » ou « Ok Google ». Placé au cœur de la vie du foyer, l’assistant intelligent peut se révéler être une menace pour la vie privée.

Cette enceinte n’est pas encore commercialisée en France.

Lire la suite

Samsung lancera son enceinte connectée « Bixby » en 2018

Samsung devrait lancer sa propre enceinte connectée l’année prochaine. Elle devrait intégrer la technologie Bixby, l’assitant vocal de la marque.

Image d'illustration Samsung

Image d’illustration Samsung

Une nouvelle enceinte connectée devrait bientôt faire son apparition sur les rayons, aux côtés des Google Home, Amazon Echo et HomePod. Assez tôt pour atterrir au pied du sapin ? Pas vraiment si l’on en croit Bloomberg Technology qui a annoncé jeudi que Samsung lancera son enceinte connectée au cours de la première moitié de l’année 2018.

L’appareil devrait fonctionner grâce à l’assistant vocal Bixby conçu par la marque et déjà déployé sur les smartphones Galaxy S8 et S8+. Une aubaine pour les habitués des produits Samsung dont les télévisions, réfrigérateurs, fours et aspirateurs connectés ont déjà intégré les foyers. L’entreprise coréenne a en effet racheté en 2014 la plateforme de la start-up SmartThings, qui permet de contrôler à distance sa maison connectée grâce à un smartphone. Aucune information fiable concernant le design de l’objet n’est disponible pour l’instant, quoique certains supposent qu’il sera, lui aussi, sans écran. Les utilisateurs français devront toutefois faire preuve de patience car, pour l’heure, Bixby prend plus de temps que prévu pour apprendre le français. L’assistant vocal est néanmoins déjà disponible en anglais et en coréen.

La sortie de cette nouvelle enceinte connectée relance le débat de la protection de la vie privée, comme en témoigne le guide destiné aux utilisateurs et publié par la Commission Nationale Informatique et Liberté (CNIL) au début du mois de décembre. L’autorité rappelle ainsi que « en veille permanente, ces assistants sont susceptibles d’enregistrer vos conversations, y compris celles de tiers lorsqu’ils ont reconnu le mot clé [permettant l’activation de la reconnaissance vocale sur l’appareil] ».

« Messenger Kids » ou comment Facebook veut séduire les 6-12 ans

En lançant la version « kids » de son application Messenger, Facebook a décidé de s’attaquer aux jeunes de moins de 13 ans. Par cette application faites exclusivement pour les enfants, le géant américain tente de convertir les jeunes aux réseaux sociaux de plus en plus tôt. Pour le moment elle n’est disponible que sur IOS aux Etats-Unis mais devrait vite conquérir le globe.

Crédit Facebook

Des enfants de moins de 13 ans sur Facebook, est-ce vraiment possible ? Pour le moment non. Mais au vu de la nouvelle fonctionnalité qu’offre le réseau social, on peut se demander si ça ne sera pas possible un jour. Le lundi 4 décembre, Facebook a opéré un changement de cap passer presque inaperçu mais pourtant important dans sa stratégie de développement. En créant « Messenger Kids », le célèbre réseau social veut inciter les consommateurs à utiliser son service de messagerie instantanée dès le plus jeune âge. Lire la suite

Green code : le premier label écolo du Web

Le numérique est le bouleversement du 21ème siècle. Il est aujourd’hui impossible de pouvoir s’en passer. Et pourtant, son impact sur l’environnement est loin d’être négligeable. Pire encore, Internet aurait eu une empreinte écologique à peu près deux fois plus grande que celle de la France, en 2015. Alors, comment réduire son empreinte écologique sur le Web ?

Lire la suite

Après le métro, le bateau et le TGV, l’avion de ligne sans pilote arrive.

Nous sommes déjà habitués aux métros et Tgv sans pilote, les voitures  autonomes de Google aussi. Le résultat est là et bien satisfaisant. C’est rapide, automatique et efficace. Elles permettent de faire des économies.La révolution technologique touchera bientôt le secteur de l’aviation. A cet égard, des experts souhaitent renforcer le niveau de sécurité dans les avions. Les premiers  avions de lignes   sans pilote décolleront d’ici 2025 pour révolutionner et améliorer le transport des passagers et de marchandises. Déjà, plusieurs compagnies aériennes s’activent pour être au rendez-vous du vol 100% automatique.

ça volera bien, ça inquiète bien des voyageurs aussi .

Actuellement, le système de pilotage des avions est encore en semi automatique. Cette nouvelle révolution chez le grand oiseau du ciel permettrait d’économiser près de 35 milliards de dollars par an  selon les recommandations de la banque  suisse CBS .https://www.theguardian.com/business/2017/aug/07/air-passengers-pilotless-planes-fares-ubs

Selon les experts, avec cette technologie, on n’aura plus besoin d’un pilote à bord. Tout le système sera relié à plusieurs ordinateurs programmés et entraînés. Ceci afin de respecter tous les plans de vols et d’anticiper sur d’éventuelles situations qui pourraient subvenir lors d’un vol. Cette nouveauté  réduirait  au maximum les erreurs humaines. D’après les spécialistes en aéronautique, les plus gros crashs d’avions  de l’histoire sont surtout liés à une  erreur humaine.Fausse manipulation du pilote, mauvaise interprétation des alertes de la machine ou choix volontaire.  Le cas de l’Airbus A320 de Germanwinse que  Lubitz avait volontairement crashé parce que le copilote avait  délibérément enfermé le capitaine hors du cockpit  avant de désactiver le pilotage automatique de l’avion. Ce qui a entraîné rapidement l’avion dans le précipice jusqu’à  aller cogner la montagne dans les alpes françaises  faisant ainsi 150 morts le 24 mars 2015.

La  nouvelle trouvaille technologique pourrait éviter cette bêtise humaine.Face à l’éminence du danger, l’appareil pourrait ne pas exécuter cette commande que lui impose l’homme. Mieux, la tour de contrôle pourrait prendre le contrôle de l’avion et le guidé jusqu’à destination. C’est aussi pour une raison de sécurité qu’on doit aller à cette étape. Un système 100% automatisée  sera plus sécurisant et moins coûteux.D’ailleurs les prix des billets d’avion baisseront de 10 à 15%.

Quant-à la sécurité à bord, avec les accidents,  détournements d’avions, prise d’otage ou terrorisme. Le nouveau système vient également répondre aux enjeux de compétitivité et de la capacité à assurer plusieurs vols en un temps record. Il est démontré aujourd’hui qu’ avec le système de semi- automatique, le pilote ne travaille que 7 minutes environ à bord.

Lavion pilote à tout faire roi du ciel : Quelle sécurité pour les passagers ?

C’était déjà stressant de savoir que nos vies étaient entre les mains  de deux personnes du pilote et de son co-pilote et aussi de la tour de contrôle à chaque fois que nous prenons l’avion. Pour les passagers, c’est encore plus inquiétant quand ils sauront que leur vie ne tient qu’’à un ordinateur. Un petit bug, un défaut de programmation ou encore un cyber attaque et le pire ne saurait être évité. Sur la question, les passagers sont divisés.  Mais les spécialistes rassurent.

Pour Airbus et Boeing,  les deux géants constructeurs d’avions au monde,  c’est un bon marché à conquérir  et une belle opportunité à saisir. Mais les chroniqueurs de sciences et vie tv pensent que l’homme seul en pilotage ne marchera pas .Pareille pour la machine,  elle seule. Il faut donc un mixage, un marial Homme – ordinateur pour que cela soit efficace.

Selon les études de CBS, les pilotes de lignes coûtent 31 milliards dollars pour leurs compagnies chaque année. 3 milliards de dollars pour assurer leur formation annuelle. Passer à l’avion pilote autonome pourrait permettre d’engranger beaucoup de bénéfices c’est pour quoi cette nouvelle offre séduit beaucoup  les avionneurs. Les bénéfices c’est bien mais ça va poser aussi un problème de licenciement.Le métier de pilote sera en danger. Puisqu’on n’aura plus besoin d’eux.

 

 

 

 

 

 

 

Systèmes d’exploitation Google : après Android et Google Chrome OS, bientôt Fuchsia OS

Capture d’écran de l’interface du futur système d’exploitation de Google, Fuchsia OS.

Conçu pour être utilisé sur plusieurs appareils, le prochain système d’exploitation de Google reste un mystère qui sans doute réservera de nombreuses surprises.

Le géant de la technologie communique très peu sur sa future sortie. Il atteste tout de même que Fuchsia OS ne fera pas disparaître Chrome OS et Android, qui ont eu un grand succès sur différents supports.

Plus de Linux

Depuis mai 2016, des informations font état de la mise au point d’un nouveau système d’exploitation par Google. Troisième du genre, après Google Chrome OS et Android, Fuchsia OS, lui, n’est pas développé sur le noyau Linux, comme le sont les deux premiers. Le concepteur a opté cette fois pour un noyau fait maison, baptisé Magenta.

Selon certaines sources, le nouveau système d’exploitation, pensé pour des  appareils modernes, n’intègre ni Java, ni GPL ; mais utilise le langage graphique Material Design. Aussi, un outil nommé Flutter permet la conception d’applications capable de s’adapter à Android et iOS.

Il est déjà possible de voir l’interface utilisateur de Fuchsia OS. Elle allie simplicité et fluidité.

Fuchsia supportera Swift

Des informations récemment révélées par des employés de Google mentionnent que de plusieurs ingénieurs travaillent présentement sur Swift, dans l’optique que Fuchsia OS puisse supporter un maximum de langages de programmation, parmi lesquels Swift. Ce dernier est utilisé pour le codage des applications sur macOS, iOS, watchOS et tvOS. Cela signifierait que le nouveau système d’exploitation soit ouvert au type d’applications développées par Apple.

Pour l’heure, même si tout n’est pas encore connu à propos de toutes les potentialités et de la date de sortie de Fuchsia OS, tout laisse à croire que le futur système d’exploitation cassera les codes. Déjà, avec ses nombreuses ouvertures aux différents langages de programmation, il laisse le champ libre aux développeurs et permet plus de partage entre des systèmes qui, longtemps, ont été fermés chacun des leurs côtés.

 

Facebook lance un bouton de « don de crise »

Thenextweb.com

Ce qui aiment s’engager dans de bonnes causes , pourront le faire  via le réseau social le plus fréquenté du  monde Facebook . L’équipe sociale de Facebook a lancé un nouveau bouton de « crisis donate» . L’objectif est que les gens puissent aider plus facilement et en toute sécurité les communautés touchées  par  des catastrophes naturelles.Facebook le fait en partenariat avec GlobalGiving,une organisation à but non lucratif qui recueille et envoie des fonds à des organisations locales capables d’aider en cas de catastrophe. Grace à ces partenariats, Globalgiving apprends  où les fonds  sont les plus nécessaires et  comment les distribuer  de façon plus efficace. Lire la suite