Après le métro, le bateau et le TGV, l’avion de ligne sans pilote arrive.

Nous sommes déjà habitués aux métros et Tgv sans pilote, les voitures  autonomes de Google aussi. Le résultat est là et bien satisfaisant. C’est rapide, automatique et efficace. Elles permettent de faire des économies.La révolution technologique touchera bientôt le secteur de l’aviation. A cet égard, des experts souhaitent renforcer le niveau de sécurité dans les avions. Les premiers  avions de lignes   sans pilote décolleront d’ici 2025 pour révolutionner et améliorer le transport des passagers et de marchandises. Déjà, plusieurs compagnies aériennes s’activent pour être au rendez-vous du vol 100% automatique.

ça volera bien, ça inquiète bien des voyageurs aussi .

Actuellement, le système de pilotage des avions est encore en semi automatique. Cette nouvelle révolution chez le grand oiseau du ciel permettrait d’économiser près de 35 milliards de dollars par an  selon les recommandations de la banque  suisse CBS .https://www.theguardian.com/business/2017/aug/07/air-passengers-pilotless-planes-fares-ubs

Selon les experts, avec cette technologie, on n’aura plus besoin d’un pilote à bord. Tout le système sera relié à plusieurs ordinateurs programmés et entraînés. Ceci afin de respecter tous les plans de vols et d’anticiper sur d’éventuelles situations qui pourraient subvenir lors d’un vol. Cette nouveauté  réduirait  au maximum les erreurs humaines. D’après les spécialistes en aéronautique, les plus gros crashs d’avions  de l’histoire sont surtout liés à une  erreur humaine.Fausse manipulation du pilote, mauvaise interprétation des alertes de la machine ou choix volontaire.  Le cas de l’Airbus A320 de Germanwinse que  Lubitz avait volontairement crashé parce que le copilote avait  délibérément enfermé le capitaine hors du cockpit  avant de désactiver le pilotage automatique de l’avion. Ce qui a entraîné rapidement l’avion dans le précipice jusqu’à  aller cogner la montagne dans les alpes françaises  faisant ainsi 150 morts le 24 mars 2015.

La  nouvelle trouvaille technologique pourrait éviter cette bêtise humaine.Face à l’éminence du danger, l’appareil pourrait ne pas exécuter cette commande que lui impose l’homme. Mieux, la tour de contrôle pourrait prendre le contrôle de l’avion et le guidé jusqu’à destination. C’est aussi pour une raison de sécurité qu’on doit aller à cette étape. Un système 100% automatisée  sera plus sécurisant et moins coûteux.D’ailleurs les prix des billets d’avion baisseront de 10 à 15%.

Quant-à la sécurité à bord, avec les accidents,  détournements d’avions, prise d’otage ou terrorisme. Le nouveau système vient également répondre aux enjeux de compétitivité et de la capacité à assurer plusieurs vols en un temps record. Il est démontré aujourd’hui qu’ avec le système de semi- automatique, le pilote ne travaille que 7 minutes environ à bord.

Lavion pilote à tout faire roi du ciel : Quelle sécurité pour les passagers ?

C’était déjà stressant de savoir que nos vies étaient entre les mains  de deux personnes du pilote et de son co-pilote et aussi de la tour de contrôle à chaque fois que nous prenons l’avion. Pour les passagers, c’est encore plus inquiétant quand ils sauront que leur vie ne tient qu’’à un ordinateur. Un petit bug, un défaut de programmation ou encore un cyber attaque et le pire ne saurait être évité. Sur la question, les passagers sont divisés.  Mais les spécialistes rassurent.

Pour Airbus et Boeing,  les deux géants constructeurs d’avions au monde,  c’est un bon marché à conquérir  et une belle opportunité à saisir. Mais les chroniqueurs de sciences et vie tv pensent que l’homme seul en pilotage ne marchera pas .Pareille pour la machine,  elle seule. Il faut donc un mixage, un marial Homme – ordinateur pour que cela soit efficace.

Selon les études de CBS, les pilotes de lignes coûtent 31 milliards dollars pour leurs compagnies chaque année. 3 milliards de dollars pour assurer leur formation annuelle. Passer à l’avion pilote autonome pourrait permettre d’engranger beaucoup de bénéfices c’est pour quoi cette nouvelle offre séduit beaucoup  les avionneurs. Les bénéfices c’est bien mais ça va poser aussi un problème de licenciement.Le métier de pilote sera en danger. Puisqu’on n’aura plus besoin d’eux.

 

 

 

 

 

 

 

Systèmes d’exploitation Google : après Android et Google Chrome OS, bientôt Fuchsia OS

Capture d’écran de l’interface du futur système d’exploitation de Google, Fuchsia OS.

Conçu pour être utilisé sur plusieurs appareils, le prochain système d’exploitation de Google reste un mystère qui sans doute réservera de nombreuses surprises.

Le géant de la technologie communique très peu sur sa future sortie. Il atteste tout de même que Fuchsia OS ne fera pas disparaître Chrome OS et Android, qui ont eu un grand succès sur différents supports.

Plus de Linux

Depuis mai 2016, des informations font état de la mise au point d’un nouveau système d’exploitation par Google. Troisième du genre, après Google Chrome OS et Android, Fuchsia OS, lui, n’est pas développé sur le noyau Linux, comme le sont les deux premiers. Le concepteur a opté cette fois pour un noyau fait maison, baptisé Magenta.

Selon certaines sources, le nouveau système d’exploitation, pensé pour des  appareils modernes, n’intègre ni Java, ni GPL ; mais utilise le langage graphique Material Design. Aussi, un outil nommé Flutter permet la conception d’applications capable de s’adapter à Android et iOS.

Il est déjà possible de voir l’interface utilisateur de Fuchsia OS. Elle allie simplicité et fluidité.

Fuchsia supportera Swift

Des informations récemment révélées par des employés de Google mentionnent que de plusieurs ingénieurs travaillent présentement sur Swift, dans l’optique que Fuchsia OS puisse supporter un maximum de langages de programmation, parmi lesquels Swift. Ce dernier est utilisé pour le codage des applications sur macOS, iOS, watchOS et tvOS. Cela signifierait que le nouveau système d’exploitation soit ouvert au type d’applications développées par Apple.

Pour l’heure, même si tout n’est pas encore connu à propos de toutes les potentialités et de la date de sortie de Fuchsia OS, tout laisse à croire que le futur système d’exploitation cassera les codes. Déjà, avec ses nombreuses ouvertures aux différents langages de programmation, il laisse le champ libre aux développeurs et permet plus de partage entre des systèmes qui, longtemps, ont été fermés chacun des leurs côtés.

 

Facebook lance un bouton de « don de crise »

Thenextweb.com

Ce qui aiment s’engager dans de bonnes causes , pourront le faire  via le réseau social le plus fréquenté du  monde Facebook . L’équipe sociale de Facebook a lancé un nouveau bouton de « crisis donate» . L’objectif est que les gens puissent aider plus facilement et en toute sécurité les communautés touchées  par  des catastrophes naturelles.Facebook le fait en partenariat avec GlobalGiving,une organisation à but non lucratif qui recueille et envoie des fonds à des organisations locales capables d’aider en cas de catastrophe. Grace à ces partenariats, Globalgiving apprends  où les fonds  sont les plus nécessaires et  comment les distribuer  de façon plus efficace. Lire la suite

Bitcoin, la monnaie virtuelle qui s’infiltre de plus en plus dans la vie réelle

Bitcoin, également appelé «monnaie numérique», est un système de paiement électronique décentralisé basé sur la cryptographie et les algorithmes mathématiques pour éviter que les montants soient falsifiés ou suivis par les utilisateurs. Le gros avantage de Bitcoin est la décentralisation, ce qui signifie qu’aucune entité tierce ne contrôle le flux d’argent. Bitcoin est une «monnaie virtuelle» basée sur un concept de Satoshi Nakamoto, un personnage inédit. Le terme a été créé en 2008 et la monnaie numérique a été utilisée depuis 2009, devenant de plus en plus importante au cours des deux dernières années, lorsque plusieurs grands détaillants ont annoncé qu’ils acceptaient les paiements en Bitcoin.

Pourquoi Bitcoin est-il si spécial?Image result for bitcoin

Parce qu’il n’est soumis à aucune autorité centrale, il n’y a pas de serveurs centraux, il fonctionne selon un principe «peer to peer» dans une architecture distribuée. Le réseau Bitcoin n’appartient à personne, tout comme la technologie derrière le courriel n’appartient à personne. Bitcoin est contrôlé par l’ensemble de ses utilisateurs autour du monde. Alors que les développeurs améliorent les logiciels, ils ne peuvent pas imposer de modification dans le protocole Bitcoin parce que chaque utilisateur est libre de choisir quel logiciel et quelle version il utilise.

Du point de vue de l’utilisateur, Bitcoin n’est rien de plus qu’une appli mobile ou un logiciel pour ordinateur qui fournit à un portefeuille personnel permettant à un utilisateur d’envoyer et recevoir des bitcoins. C’est ainsi que fonctionne Bitcoin pour la majorité de ses utilisateurs.En coulisse, le réseau Bitcoin partage un grand livre comptable nommé « chaine de blocs ». Celui-ci contient chaque transaction jamais traitée permettant à l’ordinateur d’un utilisateur de vérifier la validité de chaque transaction. L’authenticité de chaque transaction est protégée par des signatures numériques correspondant aux adresses émettrices, permettant à tous les utilisateurs d’être pleinement en contrôle de l’envoi de bitcoins à partir de leurs propres adresses Bitcoin.

Comment acquérir des bitcoins ?

  •  En tant que paiement pour des biens ou des services.
  • Par l’achat de bitcoins sur une bourse de change.
  • En échangeant des bitcoins avec quelqu’un près de chez vous.
  • En gagnant des bitcoins par le biais de minage compétitif.

Effectuer des paiements avec Bitcoin est plus facile que de faire des achats à l’aide d’une carte de débit ou de crédit, et les paiements peuvent être reçus sans avoir de compte commercial.

Image result for bitcoin

Les bitcoins sont générés par un processus compétitif et décentralisé que l’ont nomme « minage ». Ce processus implique que des individus sont récompensés par le réseau pour leurs services. Les mineurs traitent les transactions et sécurisent le réseau en utilisant du matériel spécialisé et, en échange, collectent des nouveaux bitcoins.

Le protocole Bitcoin est conçu de façon à ce que les nouveaux bitcoins soient créés à un rythme fixe. Cela fait du minage de bitcoins une affaire très concurrentielle. Lorsque davantage de mineurs se joignent au réseau, faire des bénéfices devient de plus en plus difficile et les mineurs doivent améliorer leur rendement pour diminuer leurs coûts d’opération. Aucune autorité centrale ni développeur ne détient le pouvoir de contrôler ou manipuler le système de manière à augmenter ses profits. Tous les nœuds Bitcoin à travers le monde rejetteront tout ce qui n’est pas conforme aux règles qui doivent être suivies par le système.

Le prix du bitcoin est déterminé par l’offre et la demande. Lorsque la demande pour les bitcoins augmente, le prix augmente et lorsque la demande diminue, le prix diminue.

Bitcoin contre l’argent liquide

La relation entre Bitcoin et les banques américaines était extrêmement intéressante. Entre 2009 et 2012, Wall Street n’a pas tenu compte de Bitcoin, considérant que la monnaie numérique ne compterait pas et ne constituerait pas une menace pour les institutions bancaires classiques. Les choses ont beaucoup changé en 2013 lorsque les géants bancaires américains ont commencé à analyser Bitcoin. Les rapports bancaires ont conclu que la monnaie a le potentiel de devenir un moyen essentiel pour les transactions en ligne. Mais d’autres banquiers ont déclaré que Bitcoin n’avait pas d’avenir, et certains cadres ont admis qu’ils ne comprennent tout simplement pas le point de Bitcoin dans le monde.

Image result for bitcoin vs real moneyPhoto credits: i.ytimg.com

 Quels sont les avantages de Bitcoin ?     

  • Liberté de paiement
  • Très peu de frais
  • Sécurité et contrôle
  • Transparence et neutralité
  • Moins de risque pour les commerçants

Quels sont les désavantages de Bitcoin ?

  • Niveau d’adoption ( Plusieurs personnes ignorent toujours l’existence de Bitcoin).
  • Volatilité
  • Peut être utilisé dans des activités illégales (vols et blanchiment d’argent, commerce avec des marchandises interdites)
  • Est sujet à spéculation, parce qu’il ne peut pas être physiquement touché
  • Développement en cours

Bitcoin change le monde de la finance de la meme facon que l`internet a change le monde de la presse.

Source: bitcoin.org

Catalina Iordache

Quand les internet en veulent aux kids de youtube, et pas que …

On connaissait Happy Tree Friends qui détournait des personnages de dessins animés candides en serial killers aux intentions sordides. Destinée aux adultes, la web série a fait des petits. Les détournements de personnages de Disney, et pas que, sont monnaie courante chez l’hébergeur de vidéos et propriété de Google. Et le problème, c’est qu’ils se retrouvent désormais aisément dans les suggestions de la chaîne Youtube Kids.

 

 

Un sacré souci qui pousse aujourd’hui la chaîne créée pour les enfants de moins de 10 ans, à durcir sa politique de modération pour éviter que ces vidéos contournent les filtres mis en place, et ne traumatisent trop d’enfants.

Ce n’est pas la première fois que Youtube est sommé de revoir sa politique de filtres et son mode restreint permettant, selon le site, « d’exclure les contenus susceptibles d’être réservés à un public averti, et que vous ne souhaitez pas voir vous-même, ou que vous ne voulez pas que vos proches voient. »

En mars dernier, des membres de la communauté LGBT+ s’étaient indignés de l’application de ce mode restreint sur des vidéos bloquées racontant des coming out ou des histoires amoureuses.

Aujourd’hui, Youtube se défend en minimisant le nombre de vidéos de dessins animés détournés sur la plateforme. Mais rien sur sa responsabilité. Les parents, eux, sont en rogne. Mais rien non plus, sur leur responsabilité. Rappelons que les jeunes enfants, passeraient 4 heures par jour devant des écrans en tous genres. Ce qui en fait une cible privilégiée pour publicitaires ou autre troll averti.

PO

Flipfeed : Regardez Twitter à l’égard de l’autre

Flipfeed est une extension de Google Chrome, qui permet aux utilisateurs de voir les fils d’actualité des autres sur Twitter. Facile à télécharger, il suffit d’ajouter l’extension à Google Chrome et l’activer. Pour voir comment utiliser flipfeed, cliquez

Après avoir eu flipfeed, on peut le trouver juste sous notre photo de profile. En cliquant le button “flip my feed”, notre fil d’actualité se transformera en fil d’actualité d’un autre vrai utilisateur de Twitter.

Ce qui est l’un des points importants de flipfeed c’est qu’il ne choisit pas les fils d’actualités aléatoirement. Lire la suite

Pulsarium teste les frontières de l’immersion dans un univers virtuel

Un jeu conçu par des étudiants au Québec compare le degré d’immersion entre un casque de réalité virtuel et un classique écran d’ordinateur.

 Pulsarium a conçu un jeu vidéo multi-joueurs nous plongeant dans un monde immersif. Ces étudiants en maîtrise Création et nouveaux médias ont analyser et comparer l’immersion ainsi que le degré de virtualité de deux utilisateurs : l’un étant directement immergé dans un monde irréel, grâce à l’Oculus Rift, et l’autre étant dans un contexte plus classique, nécessitant une plus grande participation de son imaginaire. Le jeu propose un premier joueur immergé dans un monde low poly à travers l’Oculus. Le deuxième joueur a une vision du même monde mais vu de haut sur un écran d’ordinateur. Équipé d’un clavier, il peut interagir sur le monde et communiquer oralement avec l’autre joueur. Fragments est un jeu asymétrique VR/desktop où deux joueurs s’affrontent pour la survie de leur planète. Le principe du jeu est de récolter un maximum de fragments dans une partie contre-la-montre ou bien d’explorer tranquillement l’univers du jeu pour prolonger l’expérience sans pression. Pour Pulsarium, l’imaginaire est à l’origine même de ce qu’on appelle le virtuel.

Fragments est disponible en téléchargement sur steam gratuitement !

 

Morgane Charriere

 

Residente.com: lorsque notre écran devient une fenêtre sur le monde

« Je suis Residente. J’ai décidé de faire de la musique basée sur mon ADN. J’ai voyagé dans différents endroits du monde, recueillant des sons et découvrant des histoires. Nous sommes tous résidents de l’espace que nous occupons, et dans notre espace les frontières n’existent pas », exprime le rappeur portoricain lorsque l’internaute se plonge dans son nouveau projet de site web immersif.

Lire la suite

Le tourisme à domicile grâce aux visites virtuelles

Avec le développement de la vidéo 3D et des visites virtuelles, il est maintenant possible de parcourir le monde de son canapé.

Fini les files d’attentes interminables pour découvrir les joyaux du patrimoine français ! Grâce aux visites virtuelles plus besoin de se déplacer pour faire du tourisme. La visite virtuelle est un procédé d’immersion du visiteur dans un lieu. A la place de photos statiques, il plonge l’utilisateur dans un environnement 360° où il peut regarder partout, se déplacer, agir sur l’image, entendre des sons…

Les visites virtuelles, une réelle vitrine touristique

Pour la trente-quatrième édition des journées européennes du patrimoine, de nombreuses visites virtuelles de monuments historiques étaient proposées. France Télévisions a proposé, pour l’occasion, une visite de ses locaux et de ses plateaux.

Avant de se déplacer, chacun peut faire une visite virtuelle de l’endroit où il souhaite se rendre. Ces visites virtuelles peuvent devenir de réelles vitrines touristiques. Dans les versions les plus abouties, la visite d’un musée, d’une institution ou même d’une ville peut se rapprocher de la réalité du site.

L’émergence d’une économie du tourisme virtuel

Avec cet essor de la 3D interactive et son arrivée dans les foyers, des entreprises (Inside 360, HD Média, VIP-studio 360…) se sont saisis de cette technologie. Elles proposent des prestations de visites virtuelles pour améliorer l’image et la visibilité des monuments et des villes.