« A Blind Legend » : le jeu vidéo où l’obscurité demeure

Un jeu vidéo sans images conçu par le studio lyonnais DOWiNO.

Un jeu vidéo sans images conçu par le studio lyonnais DOWiNO.

Un jeu vidéo sans images. L’initiative est inédite. Lancé par le studio lyonnais DOWiNO, le concept de « A Blind Legend » est de permettre aux utilisateurs de se divertir tout en écartant un sens majeur dans les jeux : la vue. Ainsi, le jeu d’aventure devient entièrement accessible aux personnes malvoyantes. Après avoir fait appel au financement participatif, il a vu le jour le 6 octobre 2015 sur smartphones et tablettes. Il compte déjà plus de 50 000 téléchargements.

Lire la suite

Mettre la création artistique numérique entre quatre murs

Infinity III de Lee Heewon, ©OplinePrize

Infinity III de Hee Won Lee. ©OplinePrize

Mi-Octobre se déroulait à Paris une exposition un peu particulière dans laquelle les oeuvres n’étaient pas toujours matérielles. Retour sur une foire qui propose un lieu d’accès concret à un art qui ne l’est pas toujours.

Faire tomber les frontières

Comme chaque année fin Octobre, tous les grands médias se ruent sur la FIAC, rendez-vous incontournable de l’Art contemporain se déroulant à Paris. Ce que l’on sait moins c’est que la semaine passée, au coeur du toujours très chic quartier du Marais était organisé un autre salon, Variation, la foire d’arts numériques de Paris. Durant cinq jours vous pouviez donc vous promener au milieu d’oeuvres issues ou dialoguant avec les techniques des nouveaux médias, oscillant entre réalité augmentée et autres installations digitales à la croisée des mondes. Lire la suite

Piratage de Sony: faut-il se poser la question de l’éthique journalistique?

C’est l’affaire dont tout le monde parle. Rarement un piratage n’avait été aussi médiatisé et l’affaire ne fait qu’escalader depuis fin 2014. Plusieurs raisons : l’envergure de l’attaque, l’aspect et le poids de la politique dans l’attaque mais aussi le côté légèrement curieux voire voyeuriste de chacun d’en savoir un tout petit peu plus sur les dessous du monde secret d’Hollywood. Mais qu’en est-il du traitement médiatique de l’affaire, qu’en est-il de l’éthique journalistique?

Lire la suite

Indie Games Play termine sa troisième édition

Samedi 22 Novembre a eu lieu la 3ème édition de l’événement Indie Games Play. Organisé par events for games, il visait à se faire rencontrer le grand public et les développeurs de jeux vidéos indépendants.

Car en effet, si la scène vidéoludique indépendante se développe très vite, elle est encore peu visible. Certains jeux vidéos sont plébiscités sans que le public sache qu’ils sont indépendants. Exemple avec Minecraft, qui faisait partie de cette catégorie de jeux avant d’être racheté par Microsoft. Les noms d’Ubisoft, EAGames ou encore King sont connus. Mais peu savent qu’il existe de toutes petites boîtes de jeux vidéos, qui essayent de créer avec un minimum de moyens.

D’où l’utilité des Indie Games Play. Thibault Trampont, organisateur, explique que le but est “surtout que les gens puissent découvrir les jeux, les tester, et poser leurs questions aux développeurs”. Et la croissance impressionnante de l’événement montre l’utilité de ce type d’actions. La première édition ne proposait que quatre jeux, la seconde neuf et cette édition présentait 14 éditeurs en tout. Et il y en a eu pour tous les goûts : Shufflepuck Cantina Deluxe proposait aux visiteurs d’essayer l’Oculus Rift, casque de réalité virtuelle. Plus vintage, BOMB était jouable avec un joystick old school. L’équipe de Wild and Free Games avait fabriqué sa propre borne d’arcade pour son jeu Wild Steel. De même, les types de jeux représentés étaient très variés. Kawaii Killer par exemple, est un simple jeu de rapidité tacticle sur tablette. A l’inverse, Seasons After Falls propose toute une histoire rythmée par des graphismes poétiques.

Seasons-after-Fall
Sans doute dans le but de créer de l’interactivité, les visiteurs pouvaient voter pour leurs jeux préférés. Trois prix étaient attribués : le meilleur gameplay, le meilleur graphisme, et le prix coup de coeur. Le score semblait couru d’avance. Dans la plus petite salle, un jeu attirait l’attention : Le Donjon de Naheulbeuk. Aventure audiophonique très en vogue sur internet, l’univers a été repris par le studio Artefact. Les fans ont tout de suite su pour qui voter. A l’issue de cette journée, ce n’est pourtant pas Naheulbeuk qui a pulvérisés les scores. Seasons After Falls, le dernier né des studios Swing Swing Submarine, a raflé le prix coup de coeur et le meilleur graphisme. Concrètement, ces prix n’ont pas vraiment d’utilité, d’autant qu’ils ont été annoncés par la suite sur internet. Pour le studio à l’initiative du jeu, c’est par contre un bon indicateur de popularité.

L’épidémie Wikipédia est sur le point d’emporter Universalis

Suppléments_annuels_à_l'Encyclopaedia_UniversalisOn se souvient tous, pour peu qu’on ait au moins 30 ans, de l’outil indispensable pour présenter un exposé réussit à l’école : l’Encyclopaedia Universalis. Avec sa jumelle Encarta, elles constituaient comme une sorte de bible de la connaissance aux yeux des professeurs et instituteurs du siècle dernier. Celle qu’ils pensaient indétrônable et intemporelle, est aujourd’hui, au plus mal. Lire la suite

Les geeks sont-ils devenus les nouvelles stars à suivre ?

culture-geek-550x190

Tous un peu Geek ?

Aujourd’hui la culture geek est mise en valeur sur de nombreux plans. Le jeu vidéo est bien sûr la base de cette expansion. Le chiffre d’affaire de la culture vidéo-ludique dépasse celle du cinéma et continue de progresser de manière exponentielle. Celle-ci s’est développée sur de nombreux plans. Le joueur n’est plus un no-life scotché devant un écran d’ordinateur. Les joueurs et joueuses sont présents derrière la télévision,leurs consoles, derrière leurs téléphones et tablettes. Combien d’heures passez-vous devant votre propre ordinateur ou téléphone à déplacer des bonbons ? Combien de journée entière vivez-vous avec votre écran ? Une étude récente prouve qu’en une vie nous passons en moyenne 2 ans face à nos outils numériques. Lire la suite

Le « meme » comme cible d’enjeux identitaires sur internet.


Vous les connaissez, ils sont partout, ils sont contagieux, appréciés et envahissent le net à une vitesse folle, il est bien évidemment question des « memes », ces contenus déclinés à l’infini pour être partagés sur les réseaux sociaux. Plus qu’une simple distraction facebookienne, ceux-ci sont considérés comme de véritables produits culturels cibles d’enjeux identitaires. Explications :

 

Lire la suite

Entre réalité et science fiction, mon cœur balance.

(crédits arte.tv)

(crédits arte.tv)

Depuis ces 15 dernières années, les progrès technologiques ont été plus rapide que la pensée humaine. Sous couvert de l’utilité, l’Homme adopte des machines, toujours plus petites, plus rapides, et plus intelligentes. Ces machines deviennent chaque jour un peu plus indispensables à nos vies, sans même que l’on ne s’en rende compte. Mais jusqu’où iront nous ? Le documentaire « Un Monde sans humains » signé par Philippe Borrel et sous une idée originale de Noël Mamère, dresse un état des lieux des avancées scientifiques et technologiques des dernières années, et ça fait froid dans le dos.  Lire la suite