PredPol, ou comment arrêter un crime avant qu’il ne se produise.

predpol-angleterre-header

Alors qu’on osait à peine en rêver, Minority Report montrait au monde, en 2002, ce dont serait capable la police du futur, munie d’un « appareil » à prédire les crimes.

Cette vision des jours prochains est finalement beaucoup plus proche de nous que le réalisateur du film ne le voyait. Les voitures ne volent pas et pourtant la police américaine arrive à prédire les crimes à venir.

La grande tendance actuelle en informatique, et là où vont des milliards de dollars d’investissements, c’est ce que l’on appelle le « Big Data ». Comme son nom l’indique, il s’agit de gigantesques analyses de pelletées entières (et c’est peu dire) de données en tout genre, pour connaitre des résultats divers et variés, tels que de l’analyse boursière, climatique ou encore des essais de prédictions de crimes.

C’est ainsi que je vous introduis à PredPol, logiciel utilisé en essai par la police de Los Angeles depuis quelques années et la police anglaise du compté de Kent plus récemment.

predpol-angleterre-contentIl s’agit d’un logiciel, qui, du fait de l’analyse de beaucoup de données en tout genres (précédents crimes, moment de l’année, niveau des comptes en banque des personnes du quartier, etc…), va pouvoir indiquer aux forces de l’ordre, avec une précision effrayante, où risque de se dérouler les prochains crimes. L’application renseigne même de quel genre de crime il s’agit (vol, échange de coups de feu, etc) avec une fourchette horaire convaincante. Ainsi la police « n’a plus qu’à » se mettre en faction, intervenir si besoin est, ou même encore empêcher le crime de se faire par leur simple présence sur les lieux.

Est-ce efficace ? Encore trop jeune à Kent pour avoir de réel résultat, les crimes à Santa Cruz, États-Unis, auraient diminué de 12% à 17% depuis la mise en place de PredPol

Attendons son arrivée en France pour en savoir plus !

En attendant, voici le reportage d’Euronews pour PredPol avec la police anglaise.