Phonebloks, le renouveau du smartphone ?

Dans un futur proche, chacun pourra construire son propre smartphone en assemblant les morceaux comme une construction en Légo. Le concept Phonebloks part du constat suivant : un téléphone portable ne dure que quelques années avant qu’il ne se casse ou devienne obsolète. Si une partie du téléphone ne fonctionne plus, (batterie, écran…) on s’en débarrasse car c’est impossible à réparer ou à mettre à jour.

Phoneblocks, le smartphone modulable.

Phoneblocks, le smartphone modulable.

L’idée

Le designer Dave Hakkens est à l’origine de « Phonebloks ». Sur le même principe que la construction d’un ordinateur, le téléphone se compose de blocs correspondant chacun une fonction. L’appareil photo, la batterie, le wifi, le vibreur, etc, sont reliés à une base, comme une carte mère d’ordinateur. La conception des blocs pourraient être réalisé par des marques tel que Nikon, Canon, Sharp, pour le bloc appareil photo par exemple. Et cela permettrai à des concepteurs indépendants, de réaliser des blocs différents ou de proposer des modèles alternatifs.

L’avantage est donc, de pouvoir adapter son smartphone à ses propres pratiques, mais aussi de pouvoir changer un ou plusieurs blocs, lorsqu’ils sont défectueux. L’utilisateur pourrai enfin, améliorer son propre matériel en achetant des blocs plus performants.

La principale mission du Phonebloks est de minimiser les déchets électroniques, mais également de lutter contre l’obsolescence programmée des mobiles. Le créateur de Phonebloks propose dans cette optique le renvoi, au fournisseur, les blocs qui ne fonctionnent plus.

Un concept qui séduit

Alors que le Phonebloks n’est encore qu’un projet, il suscite un réel engouement sur internet. En effet, l’information a déjà été traité sur de nombreux sites. Presque 980 000 internautes ont soutenu le Phonebloks sur la plateforme Thunderclap (crowdfunding), et le concept a été largement partagé sur les réseaux sociaux. Dave Hakkens lui-même, qui avait pour but d’attirer l’attention, n’avait sans doute pas espéré un tel emballement. 

Écran, base, et composants

Écran, base, et composants

Le pour et le contre

Pour certain, le projet n’est pas irréalisable, Motorola est déjà sur le point de dévoiler un concept du même type, le projet Ara. Le géant de la téléphonie a annoncé sur blog que cela faisait déjà un an que Ara était sur les rails, et que récemment, le concepteur de Phonebloks était partenaire de ce projet.

Cependant, le Phonebloks est-il réalisable ? Certains doutent en effet de l’intérêt d’une telle technologie. Car là où les smartphones tendent à regrouper le plus de fonctionnalités possible sur une puce, le phonebloks les éclate. Une politique qui va donc à contre-courant du développement des techniques actuelles. D’autres s’interrogent déjà sur la multiplication des composants interchangeables, synonyme d’une éventuelle hausse des prix. Mais également sur la multiplication des constructeurs de composants, susceptibles d’altérer les garanties et le bons fonctionnement des éléments. La base du téléphone, la « carte mère », semble pour l’instant difficile à réaliser, du fait de la possibilité d’inter-changer les éléments. D’autre, enfin, pensent que le Phonebloks sera destiné à un public plutôt geek ou éclairé en informatique.

Project Ara de Motorola

Project Ara de Motorola

Le concept Phoneblock est donc séducteur. Sa concrétisation dépendra néanmoins de sa faisabilité et des ressources économiques disponibles. Suite au soutient conséquent sur la toile, Dave Hakkens, devrait annoncer un modèle économique dans les semaines à venir.

Site officiel de Phoneblocks : ici