Sketchfab, le «youtube de la 3D» continue son ascension

IPad Air modélisé en 3D par Mestaty sur Sketchfab.  ©Sketchfab

IPad Air modélisé en 3D par Mestaty sur Sketchfab. ©Sketchfab

Lancée en 2012, la start-up Sketchfab se fait peu à peu une place dans le milieu du web et de la 3D. Explications.

 

 

Sketchfab concrètement c’est une plateforme sur laquelle on peut publier des contenus 3D. Maisons, personnages, produit high-tech tout est possible sur ce site. On peut dire que ce type de contenus s’adresse plus particulièrement à des passionnés ou des professionnels tels que des architectes ou des designers. La plateforme propose gratuitement la publication de modèles mais il est également possible de créer ses propres productions. Près de 100 000 utilisateurs sont inscrits et pas moins de trois millions de pages sont vues tous les mois.

 

 

De la 3D pour mieux reproduire la réalité ?

Dernièrement Sketch a fait parler de lui avec un internaute qui a reproduit la scène de l’assassinat de John F. Kennedy. Un rendu impressionnant, tant par la netteté de l’image et la précision des détails. Dans un autre genre, une représentation de la Playstation 4 a été vu près de 500 000 fois. Un des fondateurs de Sketchfab, Alban Denoyel explique un des projets réalisés : « nous avons un français qui travaille avec un architecte et un archéologue (…) il prend des photos de terrains comme en Afghanistan (…) et les reproduit sur le site (…) c’est vraiment fou ». La création en 3D est poussée au maximum et une telle plateforme montre tout simplement jusqu’où il est possible d’aller.

Une plateforme qui grandit

Le 15 octobre dernier Sketchfab a reçu le prix du public lors du Top 250 du Syntec Numérique qui récompense chaque année les éditeurs et créateurs de logiciels français. Une belle récompense pour les français Cédric Pinson, Alban Denoyel et Pierre-Antoine Passet qui ont crée cette start-up il y a environ un an.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule: Sketchfab vient de finaliser une levée de deux millions de dollars. Annoncée dans les médias le 5 décembre dernier, cette somme permettra à la plateforme de se développer et de s’améliorer. Elle dispose pour l’instant de deux bureau à Paris et à New-York, avec un total de dix employés. Avec un chiffre d’affaires s’élevant à 15 000 euros en 2012, pas de doutes que des investisseurs croient en son avenir et que Sketchfab continuera de nous étonner.