Minority report quand la fiction devient réalité

une

A l’heure actuelle, être jugé pour un crime que l’on commet est d’une évidence incontestable.
Mais qu’en est il d’un crime à venir ? Plus particulièrement d’un crime envers une machine ? Ou envers les prémices d’une intelligence artificielle ?

La branche néerlandaise de l’ONG Terre des Hommes en collaboration avec la startup Dynamixyz, ont conjointement mis au point une fillette virtuelle philippine nommée Sweetie.
Qui a pour effet de servir d’hameçon et de traquer les pédophiles dans le monde entier. Ceci dans le but de dénoncer un nouveau phénomène croissant, popularisé à travers la fracture numérique dont sont victimes certains pays. Le tourisme sexuel sur des mineurs par webcams interposées.

https://www.youtube.com/user/sweetie

L’idée de base peut paraître extraordinaire et astucieuse, mais au delà de la pédophilie est-elle un véritable moyen de lutte contre tout crime ?
Le problème est qu’il faut laisser à Sweetie son caractère immatériel et fictif : « – I’m not real. »

sweetie
Ce qui ouvrirait un tout autre débat, peut-on nous humain faire du mal à des robots ?

De nos jours très peu de robots peuvent interagir de manière complexe et quasi autonome avec un être humain. Mais si à l’avenir le robot crée le robot et ainsi de suite de manière à ne plus dépendre d’une intervention/maintenance humaine ? Quel serait le droit de celui-ci vis à vis d’une personne physique ? Essayez donc de rester insensible à Kara.

https://www.youtube.com/watch?v=G0KTUysrwgQ

Pouvons nous donner des sentiments qui sont humains à des robots, quand bien même nous autre « primates évolués » n’arrivons à les dompter, les contenir, les canaliser ?
Revenons à Sweetie, le fait qu’aucun crime « physique » dans le sens ou aucun enfant n’a subit d’actes immorales et pervers de la part d’un adulte, ce même adulte peut-il être sanctionné par ce fait ? Car la personne en face derrière Sweetie est belle et bien un adulte, qui se met dans la peau d’une fillette de 8 ans. N’est-ce pas tout aussi sinistre ? Et le repentir dans tout sa ? Ce ne serait pas la même chose si c’était la fillette de 8 ans qui jouait les cobayes. Mais vers quoi nous nous dirigerions nous dans le cas échéant ?

La pédophilie est aujourd’hui condamnée et sévèrement passible de plusieurs peines de prisons.
Dans un futur proche ou lointain qu’en sera t-il ?
Les policiers/cyber-justiciers pourront-ils se faire passer pour des malfrats quitte à violer leurs propres codes déontologiques dans le but, de s’introduire et démanteler des réseaux criminels ?
En commettant les mêmes infractions qu’ils sanctionneront des autres mais pas des leurs ? Pour ma part la réponse est non, mais elle n’engage que moi. Libre à vous de forger votre avis.
Mais une chose est sure, la pédophilie est un cheval de Troie qui entravera et réduira bien des libertés qu’elles soient informatiques ou individuelles.

Sources :

http://www.afjv.com/news/3941_animation-de-visages-3d-dynamixyz-leve-450-000.htm
http://www.nextinpact.com/archive/47618-camera-angleterre-predire-crimes-surveillance.htm
http://www.terredeshommes.org/staff/tdh-netherlands/
https://www.youtube.com/user/sweetie