Le Créateur de BitCoin Démasqué?

Le Bitcoin est l’incarnation même des idées de l’économie libertarienne. Sa création, selon ses concepteurs, devait « assurer le fonctionnement du système de transactions irréversibles entre deux parties sans garant ou administrateur extérieur ». A la première étape de sa mise en circulation, le Bitcoin avait gagné la réputation d’un moyen de paiement populaire dans le milieu criminel, en particulier pour le trafic de drogue et le blanchiment d’argent. Tout comme l’or, il n’était contrôlé par aucune banque centrale. Le Bitcoin n’a aucun centre d’émission, mais il existe un fond de transactions accessible à tous qui permet de vérifier tous les transferts de Bitcoin. La popularité du Bitcoin a monté en flèche avec l’expansion de son utilisation dans le commerce mondial.

L’inventeur de cette monnaie est non seulement anonyme mais en plus volatile puisque Satoshi Nakamoto a mentionné en 2011 ne plus intervenir dans ce projet, avant de disparaître des écrans radar. Depuis, nombreux sont ceux qui tentent de dénicher l’inventeur du Bitcoin. Ce n’est pas la première fois que des médias affirment, jusqu’à présent à tort, avoir découvert l’identité de Satoshi Nakamoto. Outre Newsweek, des publications comme le New York Times, le New Yorker et Fast Company ont aussi mené des enquêtes aboutissant à d’autres personnes de nationalités diverses et fausses.

Or il y a deux semaines les deux sites américains Gizmodo et Wired affirmaient avoir enfin découvert le célèbre inventeur. Selon eux le créateur de cette monnaie serai Craig Steven Wright, un universitaire et entrepreneur australien, qui est impliqué de très près dans la création de cette monnaie électronique anonyme. Les deux sites se basent sur un ensemble de documents, présentés comme appartenant à M. Wright, qui leur ont été transmis par une source anonyme se disant proche de ce dernier.
Vous pouvez retrouver l’investigation sur le site Gizmodo en lien ci dessous:

Le site Gizmodo et son investigation contenant les « preuves » : Gizmodo Enquête

Mais depuis Quelques jours maintenant retournement de situation, plusieurs autres intervenants démontent une fois de plus l’investigation. En effet la « théorie Craig Steven Wright » est mise à mal par Emin Gun Sirer, professeur de l’université de Cornell aux Etats-Unis, c’était le correspondant de Craig Steven Wright. Il se dit toujours convaincu que le chef d’entreprise australien n’est pas le créateur du Bitcoin. Et il n’est pas le seul. Sarah Jeong, journaliste pour Motherboard, a examiné les pièces utilisées par Wired et montrent que ces documents sont bidons. De plus l’homme pourrait même être tout simplement un escroc qui en aurai profité pour se faire un coup de pub gratuit. De plus le site Wired depuis pense que cette histoire est tout simplement un hoax : ( Hoax selon Wired)

Le mystère reste donc encore entier.