Facetts : l’appli de messagerie qui préserve votre identité

Facetts

Facetts est disponible gratuitement sur l’App Store ou le Google Play Store.                                                                                                                                                                   Crédit photo : Facetts

Reprendre le contrôle de votre identité numérique tout en la préservant ? C’est désormais possible grâce à la nouvelle application de messagerie instantanée Facetts. L’idée : lever toutes les barrières de la mise en relation. Vous n’hésiterez plus avant de laisser votre contact. Présentation du projet par son président et co-fondateur Valère Fedronic.

Que se passe-t-il si l’on mélange un peu de Facebook, WhatsApp, Snapchat, Twitter et qu’on secoue le tout ? Ça nous donne Facetts ! Le projet, créé en août dernier par Valère Fedronic et Elouan Le Coq, souhaite redonner une liberté à l’utilisateur. En effet, cette application permet de créer des identités illimitées (appelées « facetts »), dialoguer de façon privée ou publique, et aussi échanger de courtes vidéos instantanées (nommées « snapsnaps »). Les « facetts » sont indépendantes et garantissent l’intimité de vos différentes facettes.

Sur Internet, plus rien n’est vraiment secret. Partager des informations nous oblige à y réfléchir à deux fois. Inspiré de sa propre expérience sur les moyens de communication modernes, Valère Fedronic a élaboré cette application gratuite sur l’App Store ou le Google Play Store. « Quand je suis arrivé dans le monde professionnel, j’ai dû changer ma photo de profil Facebook car elle était inappropriée (profil de gamer), et j’ai également dû enlever mon identification sur plusieurs photos », nous confie t-il.

Une victoire au concours de start-up Web in Lorient 2015

Valère Fedronic estime que les « géants » (Facebook, Twitter, Snapchat, WhatsApp) installent des paramètres de confidentialité de plus en plus difficiles à cerner par les utilisateurs. « On s’y perd. Nous ce qu’on veut, c’est permettre à l’utilisateur d’isoler ses données afin qu’il préserve sa liberté quand il communique », explique-t-il. D’après lui, le deal n’est pas juste avec ces grandes start-up. « Quand nous leur laissons un « j’aime », un numéro, un mail, ils font des fichiers avec, et utilisent beaucoup plus de données que nécessaires. » Lors de vos premiers pas sur Facetts, nul besoin de fournir la moindre information personnelle (adresse mail, numéro de téléphone, lieu d’habitation). « Ces données là, nous avons décidé de les évacuer, car personne n’a besoin de savoir tout ça sur vous », explique-t-il. « Je vous laisse une « facetts » si j’en ai envie, avec ce que je veux dedans, et je peux l’effacer à tout moment. »

Cette start-up née à Rennes n’a cependant pas vocation à être 100% secrète. L’utilisateur peut par exemple inviter son carnet d’adresses à le rejoindre. Facetts travaille en ce moment sur son outil radar. « Il ne s’agit pas d’un GPS, car c’est une donnée trop importante. C’est un radar Bluetooth à énergie. On réfléchit en ce moment avec les utilisateurs pour comprendre leurs attentes sur cette fonctionnalité afin qu’il ne soit pas activé dans leur dos ».

Les multiples réseaux sociaux actuels resserrent chaque jour un peu plus notre identité. Ils semblent avoir bouleversé nos modes de conversation. Sur certaines plateformes, la prise de contact ne devient pas forcément naturelle. Valère Fedronic espère de son côté trouver sa place sur un marché très concurrentiel. Récente victorieuse du concours de start-up Web in Lorient, Facetts semble incontestablement avoir de beaux jours devant elle.

Jordan Curé-Heaton

Interview réalisée le 7 décembre par Jordan Curé-Heaton.

http://www.facetts.com/fr/