Facebook at Work, nouvel outil de votre bureau

facebook

Illustration de Facebook_ CC_ source : Master OSM 2011

Plus besoin de vérifier si votre patron est à proximité pour consulter son facebook. Le géant des réseaux sociaux fait son entrée dans le monde du travail.  Voilà un an déjà qu’une version bêta de Facebook at Work est testée par 300 entreprises. De grandes filiales essayent le programme de pré-lancement, à l’exemple de la Royal Bank of Scotland, Heineken ou encore Lagardère Active , le Club med et Century 21, en France. Selon le Wall Street Journal, la version finale de l’outil entrera sur le marché en 2016.

Semblable à la version déjà utilisée par les autres internautes, chaque employé détient son propre profil. Le compte est bien entendu dissocié du profil personnel, et les informations restent uniquement visibles des membres de l’entreprise. Facebook At Work se focalise sur une utilisation interne et est accessible sur une URL de type [nom de la société].facebook.com. Une fois le profil professionnel créé, le salarié peut dès lors se connecter avec  ses collègues et visualiser leurs contenus mis en ligne.  « Au-delà de l’identité d’un collaborateur, elle fournit une vue dynamique de son profil : son activité sur le réseau, les groupes auxquels il appartient, les personnes qui le suivent … » précise Julien Lesaicherre,  responsable de Facebook at Work de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique, au Journal du net. Les usagers pourront gérer la visibilité  de leur contenu et ainsi la restreindre à un cercle de collègues, mais également créer des groupes.  Qu’ils soient ouverts ou tenus secrets et ainsi visible uniquement de  ses membres, les groupes permettront de collaborer sur des projets. Facebook at work se différencie des autres réseaux sociaux d’entreprise, puisqu’il conserve sa messagerie instantanée. Elle évolue toutefois et propose aux employés de communiquer par texte, mais aussi par « voix, vidéo, avec à la clé une fonction de partage d’écran», détaille Julien Lesaicherre .  A cette plate-forme fonctionnelle, s’ajouteront d’autres outils de productivité.  De plus, le réseau social met aussi l’accent sur l’utilisation mobile.  Une application dédiée pour Android et iOS est aussi disponible.

Actuellement, Facebook @ Work met à disposition des entreprises une offre gratuite. Elles peuvent ainsi accéder à un ensemble de fonctionnalité. La société américaine, prévoit néanmoins d’instaurer des services premium « qui incluront un support et des outils analytiques de suivi d’activité », relève le journal du net. Cette initiative permettra à Facebook de concurrencer les réseaux sociaux d’entreprises. C’est notamment LinkedIn Corp, Google Inc,  ou encore Microsoft Corp (avec Yammer),  qui sont visés.

L’avantage de Fb@work, une interface très familière :

Le géant s’appuie sur sa propre expérience. Le réseau social d’entreprise est déjà depuis des années,  utilisé en interne, par le groupe américain. « Nous avons compris qu’une entreprise ouverte était aussi une entreprise productive, plus rapide, et capable de sortir des innovations avant les autres», ajoute le responsable de Facebook at Work de la région EMEA.

facebook-work-ft

Facebook@Work_ image de Techcrunch

Son ambition est de séduire la majorité du monde du travail. Pour cela, Facebook FB@Work mise sur la sécurité, et la confidentialité. Néanmoins, comme le soulève ZDnet, une grande partie des revenus de facebook repose sur la monétisation des données. Ce qui peut rendre les entreprises sceptiques à l’utiliser. Néanmoins, Facebook peut jouer la carte de son succès. En plus d’un fonctionnement similaire à la version reconnu, fb@work reprend trait pour trait l’interface du site mère. Les codes du réseau social sont repris. Son fameux like fait également parti du décors. L’employé peut toujours  personnaliser ses photos de profil et de couverture, mais les renseignements professionnels sont eux indiqués par l’entreprise. La familiarité avec le réseau social classique plait aux employeurs. Avec  plus de 1,5 milliards d’utilisateurs dans le monde, dont 30 millions en France, facebook pare les risques d’ échec. L’intérêt pour les entreprises ? Une interface facile à prendre en main, et déjà maîtrisé par un grand nombre d’usagers. Les entreprises n’auront ainsi pas à former leurs employés sur ce nouvel outil.

Facebook présente son réseau professionnel comme un outil d’augmentation de la productivité, et d’ expansion de la collaboration. La directrice générale Marketing et Digital du Club Med, Anne Browaeys-Level, souligne dans le Point, que dans son entreprise « Il invente une nouvelle forme de communication et va faciliter le partage des idées et des meilleures pratiques, de manière transversale, quels que soient les niveaux hiérarchiques et les géographies ». Le Club med a lui choisi d’y intégrer un outil de traduction, afin de rendre par exemple sa revue de presse accessible à ses employés. Même si l’avenir de Facebook@ Work semble prometteur, on s’interroge toutefois sur son adaptabilité aux entreprises. Chaque société ayant des caractéristiques spécifiques, elles nécessitent une approche et des outils personnalisés.