Multi-voix de la webradio dans le réseaux sociaux

Depuis que l’auditeur a pris une place interactive dans les médias numériques, spécifiquement la webradio, il a eu une transformation simultanée parmi tout le deux : média-auditeur.  L’utilisateurs ne sont plus des auditeurs classiques passif sans assumer un rôle plus actif dans les réseaux sociaux.


La webradio a muté avec son audience même en transformant aux auditeurs donnant lieu à le « inter-acteur » c’est-t-il qui autant qui public pourras être aussi co-producteur, aussi a été elle-même qui a renforcé la relation avec leur public et ont encouragé de nouveaux canaux de participation basée sur l’interactivité devant laquelle se trouvent les réseaux sociaux.

Je vais lire la radio, je vais voir la radio, et pourquoi pas ? Je vais écouter la radio

Quand nous parlons d’Arte Radio, nous allons toujours penser à une sorte d’expression artistique adapté au média radio, dans ce cas là : webradio. Pour Arte Radio le discours est parlait depuis d’être parmi les pionnières de lancer les podcasts en 1991 même d’avoir diversifié ses sessions audibles sur son site ou sur son SoundCloud.

On peut ainsi voir comment ce média, conçu avant tout comme une radio en ligne, s’exprime avec un discours différent dans ses différentes plateformes telles que: sa position dans internet, son twitter, son facebook, son Instagram et son SoundCloud.

Dans cette occasion Arte Radio a donné un espace  à Guillaume Bouchateau, un monteur son depuis vingt ans, qui à crée un module dédié à parler sur « les bruits bizarres que ses collègues imaginent pour donner du son aux machines » (« Wargames », « 2001 », « Alien », « Blackhat).

Wargames

À partir de cette article nous voyons comment ils trouvent un moyen d’approcher et de parler à leur public en adaptant subtilement la langage dans chacun de leurs réseaux sociaux, par exemple, nous pouvons voir comment la description du module sonore est la suivante :

Su le site d’internet : Arte Radio

Le chant des machines 

« Wargames », « 2001 », « Alien », « Blackhat »… il y a toujours un écran dans l’écran et un ordinateur dans le film. Guillaume Bouchateau est monteur son depuis vingt ans. Il commente les bruits bizarres que ses collègues imaginent pour donner du son aux machines.

·       Mise en ligne : 26 octobre 2017
·       Enregistrements : juin 17
·       Mise en ondes & mix : Arnaud Forest
·       Réalisation : Laetita Druart

 

Ensuite, nous pouvons voir comment la page Facebook a fait une adaptation en termes d’information, sans spécificité ni crédits, sachant que Facebook ne s’arrête généralement pas longtemps pour lire et il est presque certain que peu d’intérêt intéresserait certaines spécifications techniques

Ce qu’ils ont fait était d’adapter le titre en le mettant plus concis, court et proche:

Titre du post sur Facebook :

« Le petit écran dans le grand, ou le des ordis au cinéma. »

Ils sont aussi ajouté le lien direct vers le site web pour écouter le module sonore complet et lire toutes les informations supplémentaires.

Contenu écris dans le post sur SoundCloud:

«  »Wargames », « 2001 », « Alien », « Blackhat »… il y a toujours un écran dans l’écran et un ordinateur dans le film. Guillaume Bouchateau est monteur son depuis vingt ans. Il commente les bruits bizarres que ses collègues imaginent pour donner du son aux machines.
Enregistrements : juin 17 – Mise en ondes & mix : Arnaud Forest – Réalisation : Laetita Druart »

 « Il y a toujours un écran dans l’écran et un ordinateur dans le film »


En écoutant l’audience 

La webradio dans son état aux multiples facettes dans internet, sa co-existance et son évolution avec d’autres médias, sa transformation progressive : des anciens au nouveaux médias, elle a fait partie de l’offre à le public d’internet qui est moins passif et que chaque jour plus de couplage à l’offre de multi-zones affiche sa « smart-vie » les réseaux sociaux sont le point pour écouter de contenu « partager » avec plus de liaison en simultanée.

À ce stade, nous pouvons voir comment la radio gagne d’autres espaces et des audiences à travers de son multi-adaptabilité avant ou complètement réglées entendu, parce que les réseaux sociaux peuvent diffuser l’information autour des idées à court  temps.

Source: Arte Radio

@thamarabryson

 

2 réflexions au sujet de « Multi-voix de la webradio dans le réseaux sociaux »

  1. Un sujet intéressant qui montre la diversité d’utilisation des plate-formes pour adapter le document. Intéressant de s’intéresser au design sonore (manque qques liens notamment vers la page facebook concernée ou celle de soundcloud … même si je ne vais pas sur f…k)

    • Oui, je suis désolée, je l’avais mis, mais notamment c’était un problème technique de ma part, comme n’avoir pas faire click à la fin ! C’est déjà reglé.
      Merci !

Les commentaires sont fermés.