Nouveau look pour l’application web Google Agenda

Un design épuré et plus arrondi, des fonctionnalités supplémentaires, Google Agenda « fait peau neuve » sur le web.

Depuis le 18 octobre, le moteur de recherche américain propose à ses utilisateurs, dès leur connexion, une version modernisée de Google Agenda, leur permettant ainsi de « gérer [leur] temps plus facilement ». Les entreprises pourront désormais informer leurs employés du lieu de réunion, du matériel disponible dans les salles ou encore, joindre des documents à l’évènement. En plus de ses nouvelles fonctionnalités, l’agenda modernise son design à la manière de son application mobile. Après Youtube et l’interface de connexion Gmail, c’est à l’agenda Google de se plier à la charte graphique du groupe dans une logique d’uniformisation.

Le matérial design, un descendant du flat design ?

En 2014, Google créé son « matérial design », un style graphique épuré et plus dynamique inspiré du « flat design ». Les formes rectangulaires ont ainsi été remplacées par des arrondies. Google joue avec la symbolique du rond, une allusion à la douceur, à la créativité et rappelle l’identité visuelle du groupe (les deux « O » de Google). Par ailleurs, la taille de la typographie pour les dates s’est agrandie et un code couleur est apparu : bleu pour la date du jour, gris pour le reste de la semaine et noir pour le week-end. Par sa charte graphique, Google prône une forte simplification des codes graphiques. De plus, le matérial design met l’accent sur le réalisme. Chaque élément superposé à un autre est ombré afin de donner une impression de profondeur. Google accorde aussi une place importante aux transitions dans l’espace virtuel en répondant à la demande de l’utilisateur par le mouvement.

Interface classique

Interface moderne

Plus qu’une simplification visuelle, Google désire faciliter l’utilisation de son agenda. Par exemple, le bouton rectangle « Créér » (pour ajouter un nouvel évènement) est remplacé par un rond rouge avec un plus à l’intérieur. L’interface modernisée est donc plus intuitive, plus logique. De même lorsque l’utilisateur appuie sur ce bouton, une fenêtre pop-up s’ouvre automatiquement, contrairement à la version classique.

Interface classique

Interface moderne

Une interface ergonomique à l’ « utilisa-acteur »

Grâce au matérial design, Google peut s’adapter aux besoins et envies de « l’utilisa-acteur ». En effet, celui-ci a une place primordiale puisque c’est lui qui va construire et personnaliser son planning. Google Agenda propose ainsi de créer sa propre palette de couleurs et de choisir la densité des informations réactives à l’écran. De même, l’utilisateur a la possibilité de revenir à l’interface classique si celle-ci ne lui convient pas. Son choix n’est donc pas définitif. Enfin, l’utilisateur peut facilement commencer son planning sur son ordinateur et le compléter sur la version mobile puisque la synchronisation est automatique. En ce sens, Google Agenda tend à s’adapter aux modes de vie de ses utilisateurs, tous différents.

 

Une réflexion au sujet de « Nouveau look pour l’application web Google Agenda »

  1. Salut ! Moi, j’utilise toujours le Google Agenda et j’ai trouvé la modification excellente dans certains aspects. C’était chiant de ne pas pouvoir modifier des choses comme la date, l’horaire, directement dans le calendrier, par exemple. Par contre, je pense que j’ai trop de la combinaison flat design + minimalisme… Ouais, bien sûr, nous sommes dans l’époque des icônes bicolores, du design très plate, une chose suffisamment simplifié donc il peut marcher en différents dispositifs… Cela c’est super, la « portabilité » du design etc. Mais ok, maintenant Google Agenda est joli, par contre, il est égal à toutes les autres applications qui utilisent cette formule que c’est déjà prêt depuis 2013… De plus en plus le fond blanc couvrant l’essentiel de la page, des gros boutons colorés, souvent arrondis… Je pense que, peut-être, abuser de la combinaison flat design + minimalisme c’est une chose qui marche bien pour ceux qui sont déjà très connus, comme Google et Apple, parce que c’est peut-être difficile de faire une nouvelle marque « mémorable » avec le flat design, puisque la mode flat est partout. Les designers qui travaillent dans un style purement plat ont un choix limité d’éléments à appliquer à leurs projets, donc les résultats sont, parfois, très similaires.

Les commentaires sont fermés.