Facebook : le redesign qui fait trembler les médias

Depuis un mois, Facebook teste dans six pays une avancée radicale de son nouvel et encore discret onglet « Explorer ». Ce dernier rassemble « des publications juste pour vous, de tout Facebook ». Les éditeurs de contenus s’attendent à un bouleversement si ce test est généralisé.

Apparu en juillet 2017, l’onglet « Fil Explorer » de Facebook est resté discret. Initialement, ses objectifs étaient de décongestionner le fil d’actualité du réseau et de permettre à ses utilisateurs de sortir de leur bulle de filtre, en y proposant des contenus de page qu’ils ne connaissaient pas encore. Les algorithmes y avaient d’ailleurs très vite dévoilé leur failles, puisque les contenus étaient principalement du buzz et par conséquent souvent des Fake News.

Source : Digilowcost

C’est au Guatemala, au Sri Lanka, en Serbie, en Bolivie, au Cambodge et en Slovaquie, que le géant de Mark Zuckerberg tente d’aller encore plus loin. L’onglet « Explorer » rassemble, pour un test, tous les contenus postés par les pages et le fil d’actualité n’est plus qu’uniquement alimenté par nos amis, à une petite exception près : les contenus sponsorisés. L’accès à la news feed deviendrait donc payante.

Les éditeurs de contenus inquiets

Les premiers à s’alarmer sont les médias et davantage ceux construits quasi exclusivement sur Facebook comme Brut. Le journaliste slovaque, Filip Struhárik a publié un aperçu des premiers effets sur la presse de son pays. Relégués dans un onglet séparé, les médias perdraient de 60 à 80% de leur visibilité sur le réseau social.

Source : CrowdTangle

Facebook s’est adressé aux éditeurs de contenus, via un communiqué, se voulant rassurant et expliquant que ce test n’a pas vocation à être généralisé. Les médias, eux, préfèrent se préparer au pire, et dénonce cette menace que représente leur dépendance à Facebook.

2 réflexions au sujet de « Facebook : le redesign qui fait trembler les médias »

  1. Merci pour cet article. Je n’ai pas tout à fait compris. On ne reçoit dans son fil d’actualités que les contenus de nos amis et des sponsors? La phrase est un peu ambiguë.

    • Oui c’est cela, d’une part Explorer rassemblerait les contenus publiés par les pages, et le fil d’actualité les postes de nos amis. Il resterait possible pour les éditeurs de contenu d’être publié sur le fil d’actualité en payant grâce aux contenus sponsorisés.

Les commentaires sont fermés.