Le « Break » complexifie les relations Facebook

Lancée il y a déjà deux ans aux Etats-Unis, l’option arrive désormais dans l’hexagone.

Dans l’optique de gérer ses « amis » et la visibilité de ses contenus, Facebook offre un nouveau choix de relations: « Take au break », ou « Faire une pause ». Selon Europe1, l’option est actuellement en cours de lancement en France.

Prendre ses distances avec un ami

L’intérêt principal de cette fonctionnalité réside dans le fait de prendre ses distances avec un ami sans rien changer à la relation, puisque la personne qui fera l’objet d’un break n’en sera pas avertie directement. Néanmoins, elle pourra s’en rendre compte assez rapidement puisqu’elle sera dans l’impossibilité d’écrire un message à la personne qui l’aura mise sur pause, ni de l’identifier dans des publications. Totalement réversible, l’option permet de voir moins de contenus de cet ami, mais aussi de lui en montrer moins, en retour. L’utilisateur peut donc s’éloigner de certains amis, sans pour autant opter pour le choix « radical » de la suppression.

Complexifier les interactions sociales virtuelles

Avec cette nouvelle forme de relation, Facebook s’attache à reproduire un comportement social que l’on applique dans la vraie vie. Une façon aussi d’imbriquer les internautes dans des interactions sociales virtuelles de plus en plus complexes. Il était d’ailleurs déjà possible de catégoriser ses amis entre « amis proches » ou « connaissances », afin que le réseau puisse faire le tri dans les contenus à proposer sur le fil d’actualité.

2 réflexions au sujet de « Le « Break » complexifie les relations Facebook »

  1. Puisque les recherches montrent la tendance d’homophilie entre les gens, on accepte toujours ce qui nous ressemble. Par contre, sur facebook on a des amis des différents milieux sociales, meme on a les membre de famille. Parfois il est difficile de bloquer un ami ou retirer de la liste des amis meme si l’on partage pas les idées, les loisirs etc. Cet utilisation peut aider. Par contre cela va vraiment limiter notre entourage, nos relations sociaux parce qu’on nous trouve plus libre quand on « take a break ». A la fin, on peut rester que avec les amis qui nous ressemble exactement.

  2. L’utilisation « take a break » me semble un peu superflue. Quel est vraiment l’intérêt de garder un contact si une fois que cette option est activée il ne peut plus y avoir d’interaction ? Le contact servirait juste de chiffre pour dire j’ai cet ami là.
    Je me demande si on entre pas un peu plus dans la relation amoureuse de la fameuse « on fait un break » avec sa moitié. On sait que Facebook peut pratiquement deviner lorsqu’on est en couple avec une personne sans que cela soit indiqué sur le réseau social. Alors est-ce que Facebook ne se sert pas de ça pour entrer un peu plus dans la vie privée de ses utilisateurs ?

Les commentaires sont fermés.