Facebook lance un bouton de « don de crise »

Thenextweb.com

Ce qui aiment s’engager dans de bonnes causes , pourront le faire  via le réseau social le plus fréquenté du  monde Facebook . L’équipe sociale de Facebook a lancé un nouveau bouton de « crisis donate» . L’objectif est que les gens puissent aider plus facilement et en toute sécurité les communautés touchées  par  des catastrophes naturelles.Facebook le fait en partenariat avec GlobalGiving,une organisation à but non lucratif qui recueille et envoie des fonds à des organisations locales capables d’aider en cas de catastrophe. Grace à ces partenariats, Globalgiving apprends  où les fonds  sont les plus nécessaires et  comment les distribuer  de façon plus efficace.

Facebook a déjà un centre de réponse aux crises avec des pages de crise. Maintenant, lorsque vous cliquez sur la page de crise, vous verrez l’option de faire un don en haut de l’écran. Facebook dit qu’il ne facturera pas de frais pour les dons effectués via le bouton de don de crise.Facebook suit un ensemble de critères et de méthodes qui lui permettent de vérifier que les pages ou les associations qui font appel au bouton correspondent aux conditions, une fois que cela est vérifié, ces pages ont la possibilité d’insérer le bouton de crise .

Facebook ne pas cessé d’élargir les capacités de son centre de réponse aux crises, ce bouton est une forme étendu de la fonctionnalité safety check  qui  permet aux utilisateurs d’indiquer  à leur amis qu’ils sont en sécurité après un événement grave comme un attenta terroriste . Ce  «Contrôle d’absence de danger»  a été mis en place depuis 2014 , il est maintenant plus accessible via un onglet spécifique , quand l’utilisateur clique sur cet onglet,  il peut savoir où le safety check a été activé récemment ,  il peut se signaler en sécurité et vérifier si des amis se sont signalés aussi.

TheSun.co.Uk

La question que Facebook pose à ses utilisateurs après une crise et très simple :  «êtes-vous en sécurité ? » . malgré la simplicité de cette question, la réponse peut être plus compliquée, même si elle peut rassurer nous amis  pendant les moment d’incertitude , mais elle reste personnelle ,  et plus «  humaine »  » à être enfermée dans un média social ou une application . Dans les années dernière  , plusieurs parties du monde ont connu des attenants meurtriers , suite à plusieurs de ces attentats ,Facebook a été critiqué quand le safety check n’était pas  activé ou le degré d’activité de cet outil ne correspondait pas aux attentes des  utilisateurs , comme si Facebook était leur seule manière de contacter leurs amis , des centaines de publications ont été citées , où les utilisateurs expliquent comment ils ont été pris  en panique quand ils n’ont pas vu les noms de leurs amis ,  ce qui pose une question importante concerne l’influence de Facebook sur le comportement des utilisateurs même dans ce qui concerne leur vie personnelle  , et la question la plus importante , est-ce que Facebook est vraiment prêt à assumer cette responsabilité ?