« Monkey » le média des réseaux sociaux

Le lundi 13 novembre, le producteur Emmanuel Chain, à qui l’on doit l’émission « Capital » sur M6 a lancé « Monkey. » Un nouveau média vidéo diffusé uniquement sur les réseaux sociaux.

Impression d’écran de Facebook

Dès l’arrivée sur la page Facebook, la couverture animée et pleine de couleurs, interpelle. « Monkey » c’est le nouveau média 100% vidéos et 100% social. Il est le nouvel animal de « Éléphant », l’une des plus grosses sociétés de production indépendante de France. Ce nouveau média propose un objet éditorial innovant avec chaque jour une vidéo qui se rapporte à un sujet clé de l’actualité. « Aucun média n’a encore réussi à associer la rigueur du travail journalistique aux codes narratifs des réseaux sociaux. C’est l’ambition de Monkey», justifie Emmanuel Chain, le fondateur. Inspiré du modèle de vidéo que propose « Brut », « Monkey » propose depuis quelques temps des vidéos d’une durée moyenne de trois minutes avec des informations rigoureuses. « Nous apportons le savoir-faire journalistique et la qualité de production de la télé adaptés aux codes des réseaux sociaux », a expliqué Emmanuel Chain dans un entretien sur le site du Figaro.

En se diffusant uniquement sur les réseaux sociaux, la cible de ce nouveau média est selon son fondateur « les Millenials », soit les 15-35 ans.  « Ces jeunes aiment les infos « LOL », divertissantes mais ils sont aussi extraordinairement curieux et ils ont envie de comprendre le monde dans lequel ils vivent. » a poursuivi le fondateur sur France Inter.

Et la mayonnaise semble déjà prendre. Si le média avait déjà lancé ses vidéos pour tester le principe depuis quelques mois, le lancement officiel du 13 novembre est déjà un succès. En effet, les chiffres sont déjà éloquents : 18 643 fans sur Facebook, 337 abonnés sur Youtube et 1441 « followers » sur Twitter pour 2 millions de vues sur les vidéos. Une communauté déjà assidue qui selon les premiers chiffres regarderaient les vidéos du début à la fin.

Une réflexion au sujet de « « Monkey » le média des réseaux sociaux »

  1. Associer un journalisme rigoureux aux formats courts et visuels des réseaux sociaux est effectivement un défi de taille que les médias doivent savoir relever afin de s’adapter à une cible plus jeune et familière des interfaces numériques. Monkey semble d’ailleurs avoir conquis pas mal d’utilisateurs avec son modèle « copié » sur celui des pureplayers comme Brut, AJ+, au vu des chiffres qu’il enregistre depuis sa sortie, il y a quelques jours seulement. Mais si ce nouveau modèle semble fonctionner auprès des utilisateurs qui regardent les vidéos jusqu’au bout, est-il viable financièrement ?

Les commentaires sont fermés.