Roomba: le robot aspirateur qui « mappe » votre maison

L’aspirateur intelligente est capable de créer un parcours au sein de votre maison

Introduits sur le marché de l’électroménager au début des années 2000, ces aspirateurs intelligents nettoient les espaces de vie de manière autonome et efficace. Néanmoins, suite à des déclarations du PDG de iRobot, maison mère de Roomba et marque leader du marché de l’électroménager intelligent, il paraîtrait que ces aspirateurs récoltent davantage que de la poussière au sein des foyers.

 

Les capteurs et le software de Roomba lui permettent de fonctionner de manière autonome

Très populaires sur le marché américain, ces robots aspirateurs connaissent également du succès en France. En 2011, 130,000 exemplaires y ont été vendus, rapportant un chiffre d’affaires de 45 million d’euros. Conçus pour « permettre [à l’utilisateur] de consacrer plus de temps aux choses essentielles« , ces robots sont programmés pour se déplacer de manière autonome au sein des maisons. Cela est possible grâce à un système de navigation qui leur permet de tracer un parcours, de contourner des obstacles ou encore de détecter les zones particulièrement sales qui nécessiteraient d’un nettoyage en profondeur. Les aspirateurs peuvent par ailleurs être contrôlés depuis un téléphone portable, permettant ainsi à l’utilisateur de programmer, lancer, mettre en pause, annuler ou encore personnaliser des cycles des nettoyage à distance et en fonction de ses besoins.

Des modèles plus récents intègrent d’autres fonctionnalités tels que des caméras ou des capteurs plus sensibles. Ainsi, en plus de parcourir une maison de manière complètement autonome, les derniers modèles sont également capables de calculer les dimensions d’une pièce ou d’enregistrer la manière dont les meubles qui s’y trouvent sont disposés, tout cela à fin de “rendre l’aspirateur beaucoup plus autonome et performant”, soit d’améliorer l’expérience de ses utilisateurs.

Exemple d’un plan conçu par Roomba, partagé par un de ses utilisateurs |
Source: Reddit

Néanmoins, en juillet dernier, le PDG de la société iRobot a annoncé des plans pour revendre les données récoltés par leurs aspirateurs à des géants d’Internet tel que Google, Amazon ou Apple. Ces sociétés investissent en effet depuis quelques années dans le marché des maisons connectées, avec notamment la récente mise sur le marché français des assistants domestiques.

A travers les données et les plans récoltés et constitués par Roomba, il est possible de connaître un large éventail de détails, allant du général – tel que le nombre de pièces dans une maison ou la disposition de ses meubles – au spécifique – tel que les types des meubles, les  zones qui nécessitent davantage d’entretien, ou encore la fréquence avec laquelle un utilisateur nettoie ses espaces de vie. Avec un traitement correct de ces données, il pourrait être possible d’en déduire des informations telles que le niveau de revenus d’un foyer ou sa composition – s’agit-il d’une famille, d’un couple?

Comme l’explique le PDG de iRobot: “Il existe tout un éventail d’objets et de services que la maison intelligente pourrait offrir à ses utilisateurs à travers l’accès à leurs foyers que le partage de ces données et de ces plans, – si riches en détails – rend possible”. 

Pour ces sociétés qui investissent massivement dans le marché des maisons et des objets connectés, l’accès à une telle banque de données comporte en effet un intérêt commercial considérable. Il est d’ailleurs essentiel pour permettre le développement de nouveaux objets qui leur permettraient de vous proposer davantage de services « adaptés à vos besoins ».

Une réflexion au sujet de « Roomba: le robot aspirateur qui « mappe » votre maison »

  1. C’est vraiment extraordinaire ce robot ! C’est limite une caméra omniprésente chez toi, je trouve cela très troublant. On parle quand même d’un simple aspirateur à l’origine.
    Mais je comprends pas trop où vont toutes ces données et surtout pourquoi Google ou Apple récupéreraient ce genre d’informations ? J’imagine plutôt Ikea sur ce marché. Par ailleurs, peut-on limiter le nombre de données collectées. Par exemple, si je possède le iRobot, puis-je lui dire simplement de nettoyer la cuisine sans qu’il sache le nombre de chaise que je possède ?

Laisser un commentaire