E. Philippe promet l’internet à haut débit pour tous en 2020

Profitant de la Conférence des Territoires délocalisée dans le Lot le 14 décembre dernier, le Premier ministre Édouard Philippe a promis le déploiement du haut débit dans toute la France d’ici 2020. Certaines régions n’ayant toujours pas de connexion internet satisfaisante.

40 % des zones peu denses ont une connexion très lente (mois de 8 mb/s). Se crée ainsi une fracture numérique. Ces zones n’ont pas pu entrer de plein pied dans l’ère numérique. Regarde une vidéo reste compliqué et télécharger un logiciel prend des heures. Le gouvernement a décidé de réagir face à ses inégalités qui pénalisent des territoires en offrant un coup de pouce de 150 euros par domicile pour l’achat d’équipements (satellite, box…). “3,3 milliards d’euros sont prévus pour cette enveloppe” a annoncé Édouard Philippe.

Le Premier ministre a surtout tapé sur les doigts des géants des télécoms français qui n’ont pas respecté leurs engagements sur la construction des infrastructures. En modifiant la loi du code des communications téléphoniques, le gouvernement se réservera le droit de pénaliser financièrement Orange et consorts.

Charge donc à Orange, SFR et Bouygues de construire les infrastructures pour relier les zones les plus reculées du territoire français à l’internet à haut débit d’ici 2020 et au très haut débit d’ici 2022. Les trois opérateurs ont jusque là largement trainé des pieds pour équiper des territoires peu rentables. Le gouvernement leur met donc la pression en maniant le bâton de la pénalité financière pour les obliger à moderniser rapidement leurs équipement.

Laisser un commentaire