Cyber harcèlement

Réalisé par Morgane Blacher et Émilie Combaropoulos

 « Respecter l’autre, c’est
 le considérer en tant qu’être humain et reconnaître la souffrance qu’on lui inflige »

Le Harcèlement moral,Marie-France Hirigoyen.

INTRODUCTION

Notre exposé traite comme son intitulé l’indique du cyber-harcèlement dans le monde (nous parlerons du cyber-harcèlement en France mais aussi au États-Unis et au Canada, où ce fléau est rependu). Il nous semble tout à fait important de parler de ce phénomène:

C’est un sujet qui relève de l’actualité et qui démontre une des failles d’internet avec l’émergence de cette forme de harcèlement qui n’existait pas auparavant ou qui était peu répandue dans le monde virtuel. Elle fut favorisée par les réseaux sociaux, les blogs, les nouvelles formes d’accès à la vie privée par le public. (internet).

Nous voulons démontrer que l’usage des réseaux sociaux est une bonne chose à condition de savoir s’en servir car cela peut aussi devenir des outils qui peuvent nuirent à leur utilisateurs.

Nous aimerions explorer les causes ainsi que les solutions existantes pour faire face au problème.

 Nous nous sommes alors demandé si le cyber-harcèlement est un phénomène de société ?

C’est pourquoi, dans une première partie nous définirons le cyber-harcèlement puis, dans une deuxième, nous nous intéresserons à des cas particuliers et enfin nous verrons dans une troisième partie, ce que l’État en France fait face à ça.

I/ QU’EST CE QUE LE CYBERHARCELEMENT ? (également connu sous le nom de « cyberbullying »)

Définition du cyber-harcèlement selon Bill Belsey

 Belsey  (un éducateur qui a travaillé sur le cyber-harcèlement)«  Le cyber-harcèlement se rapporte à l’utilisation de technologies de communication et d’information comme l’e-mail, les GSM*, les SMS, la messagerie instantanée, les pages web personnelles, pour nuire délibérément, de manière répétée, de manière agressive aux autres ».

 * GSM = Global System for Mobile, tout ce qui est relatif aux téléphones mobiles.

 Concernant cette première définition on peut voir que cela s’apparente à du harcèlement moral, à savoir des menaces, la prolifération de rumeurs et l’atteinte à la dignité de la personne. Cela peut se produire n’importe quand, et la personne cible se retrouve ou a la sensation d’être en danger en dehors de son domicile, à l’école, au lycée etc.

On peut également y ajouter les insultes, intimidations, moqueries de toutes sortes (racistes, physiques, homophobes, etc). Ces nuisances peuvent s’exercer sur différentes cibles, sur différentes plateformes auxquelles internet permet l’accessibilité.

Nous ajoutons donc à cette définition que le harcèlement peut aussi s’effectuer par le biais des réseaux sociaux, tels que Facebook, Twitter, où sur les forums, blogs, Youtubeou autres plateformes de vidéos en ligne(vidéos de lynchage), sur la formulation de commentaires. On peut même y ajouter le piratage de comptes ou la publication de photos ou vidéos compromettantes de la victime. Le cyber-harcèlement peut alors être le fruit d’une ou de plusieurs personnes, de groupes envers une ou plusieurs personnes, voire communauté.

-Autre définition

Selon L’Observatoire des droits de l’Internet l’acte de cyber-harcèlement peut se définir par cinq caractéristiques où l’acte est commis sur Internet et/ou par GSM :

1) Avoir l’intention de blesser (du point de vue de l’auteur et/ou du destinataire). C’est à dire, lui nuire, nuire à sa santé morale, avec des insultes, etc.

2) Faire partie d’un modèle répétitif d’actions négatives. Régularité dans les faits, cela est répétitif et fréquent, la victime se retrouve rabaissée régulièrement.

3) Se manifester dans une relation caractérisée par un déséquilibre de rapports de force, évalués en fonction de critères de la « vie réelle » (comme la force physique, l’âge) et/ou de critères ‘relatifs aux TIC’ (comme le savoir-faire technologique, la « techno-puissance »). Volonté de s’en prendre à quelqu’un de plus faible, physiquement, moralement ou agir à plusieurs contre une seule et même personne, exprimer un pouvoir de supériorité.

4) Apparaître dans le contexte de groupes sociaux (hors ligne) existants. Cela a donc lieu, dans des communautés particulières, écoles, réseaux sociaux, profs, ados et parfois même au travail (mais cela reste rare).

5) Être orienté vers un individu. On s’adresse à une personne ciblée pour x raisons.

-chiffres

Selon l’observatoire des droits de l’internet, sur 20 000 jeunes européens: Un jeune sur trois avoue avoir été victime de cyber-harcèlement en Europe.

La cause serait la mise à nue de leur vie privée…Un jeune sur cinq (21,2 %) déclare avoir été l’auteur…

(Voici un schéma montrant qui sont les victimes):

Les filles sont plus victimes que les garçons (58% contre 42%) et les jeunes de 12-14 ans sont les plus confrontés au risque de harcèlement sur la toile (45%, contre 25% des 9-11 ans et 28% des 15-17 ans). On peut alors penser qu’il y a une corrélation avec leur forte utilisation des réseaux sociaux.

-formes et cibles ?

Les cibles peuvent être des collégiens, des lycéens, les enseignants, etc..

Yann Padova (secrétaire général de la CNIL*) signale que « sur les trente plaintes reçues au cours des derniers mois, le quart concerne des enseignants qui se font lyncher par des collègues ou des élèves sur la toile ». Il dévoile que le phénomène ne se cantonne pas là et peut parfois concerner « des cas de couples qui se déchirent ». Bien évidemment, « on a aussi des phénomènes de mineur à mineur » assure t-il. Ces derniers sont sans doutes les plus dévastateurs et le secrétaire précise que « ce type de messages se développe notamment sur Facebook où des adolescents se déchaînent, écrivent des commentaires excessifs, injurieux ».

* rappel: La CNIL = Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés.

Nous allons maintenant nous intéresser à des cas concrets.

II / ETUDES DE CAS

Les profs sont aussi harcelés:

C’est le cas de Richard Julien, professeur au collège, qui a reçu de violents messages d’insultes sur les réseaux sociaux (Facebook) au début des vacances de Noël. De retour à son établissement, il devient la risée de tous ses élèves et décide de porter plainte à la gendarmerie. Les auteurs des faits sont ensuite identifiés et convoqués devant la justice ainsi que leurs parents. Ils reçoivent un simple rappelle à l’ordre. Richard Julien trouve cela scandaleux qu’aucune sanction n’ait été prise et reste septique.

Source:http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2012/06/04/une-photo-de-classe-retouchee-avec-la-maitresse-entierement-deshabillee-en-circulation-sur-le-site

Le lynchage de la communauté web (le lynchage virtuel):

C’est ce qui est arrivé à Amandine, plus connue sous le nom d’Amandine du 38, en diffusant une vidéo d’elle en train de faire une vidéo de rap jugée plutôt médiocre. Suite à ça, cette lycéenne a subit un véritable lynchage de toute la communauté web via les commentaires sur le site Youtube et des vidéos s’adressant à elle, comportant des insultes, du mépris, des moqueries, et parfois même des menaces.

Source:http://www.youtube.com/watch?v=4hwlrMNHEpQ

L’usurpation d’identité:

C’est le cas de Quentin, où un élève de sa classe a créé un compte Facebook à son nom et envoyé des messages d’insultes à tous ses camardes d’école. Il a ensuite reçu plusieurs menaces de la part des autres enfants, Cf vidéo

Source:http://www.dailymotion.com/video/xj4q7m_quentin-victime-de-cyber-harcelement_news?search_algo=2

Harcèlement d’une personne sur une autre:

Parfois, les cas de cyber-harcèlement peuvent très mal se finir, comme c’est le cas d’Amanda Tood, une jeune canadienne de 15 ans harcelée depuis des années par un bourreau qui la menaçait et dégradait quotidiennement via des les réseaux sociaux, les e-mails, etc. Amanda s’est donné la mort le mois dernier. Elle avait envoyé un appel au secours un mois auparavant via une vidéo postée sur Youtube, mais cela n’a pas suffit.

Source: http://fr.news.yahoo.com/video-suicide-damanda-%C3%A0-vancouver-anonymous-d%C3%A9noncent-harceleur101000294.html

Vidéo de son appel au secours: http://www.youtube.com/watch?v=k6qmvDpc–c

III/ QUE FAIT L’ETAT ?

-lois ? Sanctions ? Protection ?

-comment l’éviter (campagnes, préventions) ?

Il faut avant tout prévenir. Un jeune peut être victime de cette forme de pression et peut à son tour devenir auteur de cyber-harcèlement.http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Terriennes/Dossiers/Cyber-harcelement/p-22776-Cyber-harcelement-nouveaux-outils-vieux-sexisme.htm

Il faut donc protéger ses données et informations personnelles sur internet en gérant la confidentialité, les mots de passe, respecter la vie privée que ce soit la sienne ou celle des autres, réfléchir au contenu publié qui sera visible par tous mais également respecter le droit à l’image qui permet à tout individu de faire retirer des photos le représentant, pour lesquelles il n’aurait pas donné d’autorisation de diffusion.

Choquée par le nombre de plaintes reçues la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) lance une campagne de prévention pour les jeunes et les professeurs sur ce phénomène. Le but est de former les victimes sur le bon usage d’internet pour protéger leur vie privée.

Et pour les enseignants: elle va créer un guide pour les chefs d’établissement du second degré ainsi qu’un espace web réservé aux enseignants sur son site.

Il y a également le site de l’étudiant.fr avec un mail de prévention , qui s’est occupé de ce phénomène : « Que faire quand on est harcelés sur le net ? »

comment y remédier ?

Dans le cas ou le harcèlement a commencé il possible d’y remédier:

Du point de vue de la loi, celle-ci pénalise le harcèlement moral (dont le cyber-harcèlement fait partie): article 222-33-2 du Code pénal.

« Le fait de harceler autrui par des agissements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptibles de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel, est puni d’un an d’emprisonnement et de 15000 euros d’amende»

Le cyber-harcèlement est donc puni par la loi, toutefois, il faut pouvoir prouver que l’on est victime de ce genre de harcèlement, fournir des preuves, comme par exemple en sauvegardant des emails, messages, en faisant des impression ou captures d’écrans.

 Nous avons pu voir avec le cas de M.Julien le prof harcelé, que la sanction ne tombe pas toujours, surtout lorsque les harceleurs sont mineurs: punir les auteurs reste malgré tout compliqué.

Même si le harceleur peut rester anonyme, par le biais d’un pseudo, le cyber-harcèlement reste plus facile à prouver puisque les contenus échangés (photos, vidéos etc) laissent des traces sur le net comme nous venons de le dire auparavant.

L’association e-Enfance, joignable sous le numéro national Net Ecoute 0800 200 000, permet par ses engagements de faire profiter de ses services aux directeurs d’école primaire et au personnel de direction des établissements publics locaux d’enseignement, dans les cas de cyber-harcèlement.

0800 200 000 educnat@netecoute.fr

En 2010, 8,71% des cas traités par Net Écoute, concernaient le cyber-harcèlement.

De nombreux réseaux sociaux ont désormais mis en place des systèmes pour dénoncer tout harcèlement. Mais cela est-il réellement appliqué ?

En cas de commencement de harcèlement, il faut donc au plus tôt contacter les administrateurs du site internet afin de signaler le problème, et de bloquer le harceleur dans les contacts. Nombre de victimes contactent directement la Cnil qui « leur donne alors des conseils pratiques ».

Les victimes peuvent également faire appel à un nettoyeur du net, qui se chargera de dissimuler la ou les pages compromettantes au fond des recherches de façon à ce qu’elle soit difficilement trouvable, car sur internet il faut savoir que rien ne s’efface, de plus le cout de ce service s’élève entre 100 et 3000 euros.

Avant d’en arriver là les victimes peuvent aussi essayer d’avoir une discussion avec le harceleur en dehors d’internet.

Même si en France le cyber-harcèlement n’est pas considéré comme étant une infraction du point de vue juridique, et ce même aux États-Unis, les victimes peuvent toutefois porter plainte comme nous l’avons vu pour harcèlement moral.

Conclusion

Malgré le fait que le cyber-harcèlement soit de plus en plus répandu avec les nouvelles technologies et par le biais du net, de plus en plus de personnes dont les parents mais aussi les médias, prennent en compte ce phénomène. Les institutions publiques ainsi que l’état essaient de faire face à ce fléau en recherchant diverses solutions.

Ce phénomène est bien social puisqu’il touche la société dont les jeunes et les adultes également comme les professeurs. Agissant par le biais du net, les auteurs n’hésitent pas à étendre leur pouvoir sur leurs victimes, et à se venter du mal qu’ils opèrent autour d’eux. 

Cf video: http://www.youtube.com/watch?v=hMn3X_mnyHc&playnext=1&list=PLACFFCE1FF0FCF481&feature=results_main

On peut alors se demander:  qu’est ce qui pousse les cyber-harceleurs à agir de la sorte?

 

Annexes

chez la victime chez les auteurs et participants
Anxiété, crainte

Faible estime de soi, commentaires négatifs

Plaintes récurrentes

Baisse d’intérêt pour les activités

Troubles du sommeil, fatigue

Retards / oubli de matériel

Baisse des résultats scolaires, absences

Menaces (se faire du mal ou faire mal aux autres)

Isolement du groupe /repli sur soiAttitude agressive / provocante et vision positive de ce type de

comportement

Faible empathie

Cercle d’amis agressifs ou qui parti- cipent au harcèlement

Ne reconnaît pas l’impact de ses actes

Utilisation de nombreux comptes en ligne ou un compte qui n’est pas le sien

 

• L’étudiant.fr s’est intéressé à la question du cyberharcèlement et cela a fait l’objet d’une newsletter:

voir leurs recommandations: http://www.letudiant.fr/trendy/myself/mon-cercle/harcelement-sur-le-net-que-faire-si-ca-vous-arrivait.html

 Bibliographie

Liens :

http://www.ufapec.be/nos-analyses/2510-cyberharcelement/

http://www.cyberbullying.org

http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/quest-ce-que-le-harcelement/le-cyberharcelement/

http://www.jeunes.cnil.fr/fileadmin/documents/Jeunes/cnilpedago6_nouvelle.pdf

http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417711&dateTexte=20100209

http://cache.media.education.gouv.fr/file/09_septembre/89/3/guide-cyberharcelement-finalweb_197893.pdf

http://www.wat.tv/video/harcelement-scolaire-est-aussi-3lnsh_2i0u7_.html

http://www.m6.fr/emission-66_minutes/videos/120702-harcelement_sur_facebook.html

http://www.youtube.com/watch?v=zC3cO1O-YoM&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=hMn3X_mnyHc&playnext=1&list=PLACFFCE1FF0FCF481&feature=results_main

http://www.internetsanscrainte.fr/s-informer/harcelement-en-ligne-pressions-psychologiques

http://www.dailymotion.com/video/xj4q7m_quentin-victime-de-cyber-harcelement_news?search_algo=2

 

 

2 réflexions au sujet de « Cyber harcèlement »

  1. Bonjour, je suis étudiante en droit et dois rédiger un devoir sur le phénomène du cyber-harcèlement.

    Je n’ai hélas pu trouver aucun arrêt du jurisprudence française sur le sujet et je m’interroge donc sur la quantité de plaintes qui ont effectivement donné lieu à des poursuites pour harcèlement moral par nouveaux moyens de communication ?

    Auriez-vous un nombre à me communiquer ?

Laisser un commentaire