La mort des tablettes

La tablette tactile, aussi appelée tablette numérique, tablette media, ou ardoise électronique est une nouvelle formule d’ordinateur portable ultraplat sans clavier ni souris, avec un écran LCD tactile de 5 à 11 pouces. Elle offre différent services : la navigation internet, l’accès aux contenus multimédias comme la photo, la vidéo, le stockage de données, l’accès aux logiciels de bureautique, la possibilité d’ajouter des accessoires via ses ports externes, etc.

L’idée est de créer un nouveau lien, une plus grande proximité entre l’appareil et son utilisateur, grâce à un contact direct.

Contexte / Attentes vis-à-vis du produit

Les consommateurs souhaitent practicité, simplicité, esthétisme ainsi qu’une ergonomie telle que la tablette soit facilement transportable. Les spécificités de cet appareil font que l’utilité du produit est indépendante et/ou complémentaire à l’utilisation d’un PC portable et même d’un smartphone.

Histoire de la tablette

  • 1987 : « Linus Write-Top » premier ordinateur portable tactile sans écran muni d’un stylet
  • 1989 : « Gridpad » première tablette tactile
  • Années 90 : « AT&T EO » puis « Newton » ou « MessagePad » de Apple.
  • 2001 : tablettes PC sont lancés par Microsoft
  • 2006 : Iphone par Apple
  • 2010 : Ipad par Apple

Partie 1 : Le produit

Comment ça marche ?

La tablette, comme les smartphones, fonctionne à l’aide d’un ensemble d’applications, sans lequel elle n’est rien. Elle peut se connecter à internet et elle fonctionne à l’aide d’un système d’exploitation qui est propre au constructeur. Pour fonctionner, la tablette repose sur le principe du tactile capacitif multipoints, breveté par Apple.

 Les acteurs sur le marché 

  • Leader incontesté : Apple domine sur le marché des tablettes avec l’Ipad et l’ipad 2, qui reste le modèle le plus vendu.
  • Samsung et sa Galaxy Tabs
  • Amazon
  • Asus
  • Microsoft avec Surface
  • Plus récemment Nokia qui fait son entrée sur le marché avec Lumia 2520
  • Mais aussi Acer, Blackberry, Dell, HTC, LG, Motorola, Sony, Toshiba.

Avantages des tablettes : pourquoi les tablettes pourraient être amenées à remplacer nos ordinateurs portables et nos smartphones ?

La principale force des tablettes est leur ultra mobilité. En comparaison avec un smartphone, la tablette apporte une meilleure visibilité lorsqu’il s’agit de surfer sur Internet. Certaines tablettes permettent même de passer des appels, l’utilisation d’un kit mains libres facilite cet usage. Enfin, véritable objet social, la tablette est souvent consultée dans le salon, et permet ainsi le rapprochement de plusieurs personnes pour profiter, par exemple, du visionnage d’un contenu multimédia.

Inconvénients des tablettes : sont-elles capables d’assurer la même fiabilité que les ordinateurs et les smartphones ?

Concernant le traitement de texte : l’ergonomie d’une saisie tactile est bien en deçà d’une saisie ordinaire. Concernant la navigation, fonction principale de cet outil, on se retrouve confrontés aux problèmes de connectivité. On peut dire que la tablette dans son apparence n’est pas un support pratique : le petit écran ne permet pas de rester des heures concentré dessus. De façon générale la tablette tactile n’est pas une révolution.

Partie 2 : quel avenir pour les tablettes ?

 Point sur l’état du marche : pour l’instant, le marché des tablettes se porte très bien

Zoom sur différents usages de la tablette dans la vie professionnelle et quotidienne :

  • La tablette en milieu éducatif
  • Les tablettes en libre-service dans les lieux publics
  • Un outil pédagogique pour les personnes en situation de handicap
  • Usages ciblés de la tablette : lecture et cuisine
  • Utilisation de la tablette dans les entreprises

Vers la mort des tablettes ? Estimations et analyse marketing

Le problème : la concurrence rude et les petits acteurs qui se multiplient. On observe que si le volume des ventes augmente, le prix moyen des tablettes a très nettement diminué depuis 2010.

Selon notre analyse et l’utilisation d’outils marketing nous avons positionné la tablette dans son cycle de vie. La tablette entrerait dans sa phase de maturité qui précède la phase finale de déclin : Pour certains les ventes stagnent; les producteurs différencient leurs produits et les marques en sont le meilleur moyen. Une concurrence intensive est alors établie et c’est la guerre des prix. Le marché est saturé.

Conclusion

Alors que l’offre se multiplie, toujours plus diverse, les ventes explosent au point même de détrôner le PC d’ici 2015, selon des estimations. Mais malgré sa praticité, sa légèreté et sa simplicité, l’avenir de la tablette est menacé. Le marché arrive bientôt à saturation, ce qui oblige les marques à innover pour maintenir la tablette dans la course. Elle ne reste qu’un support. Le produit est également concurrencé par l’arrivée des nouveaux accessoires connectés. Par ailleurs, on assiste à un paradoxe. Malgré la forte vente de tablettes, son utilisation est peu visible chez le grand public. On assiste même à une tendance au retour vers le PC de la part des annonceurs, notamment avec la création de claviers détachables.

La mort des tablettes – dossier final

Ce lien vous renvoie à notre diaporama Prezi où vous pourrez naviguer librement

Sitographie :

 

Laisser un commentaire