Izly : l’application de paiement du Crous qui traque les étudiants

Aller au « Resto’U », ouvrir l’appli Izly et payer son repas étudiant. Des milliers de jeunes en France se servent de cet outil développé par le Crous en 2015 pour remplacer Moneo. Cependant, ce que beaucoup d’entre eux ignorent, c’est qu’à chaque fois qu’ils réalisent cette action, un système de géolocalisation « au mètre près » se met en place. C’est ce que dévoile fin octobre une enquête publiée dans Le Monde : les données des utilisateurs sont recueillies et ensuite revendues à des sociétés publicitaires. Lire la suite

Whatsapp dans le viseur de la Cnil

En 2017, l’application Whatsapp est utilisée par plus d’un milliard de personnes dans le monde. (Crédit photo: Flickr)

Le problème ? Whatsapp, l’application de messagerie instantanée, transfert illégalement les données personnelles de ses utilisateurs à sa maison-mère, Facebook. Numéro de téléphone ou habitudes d’utilisation, Whatsapp partage ces informations sans aucun accord préalable de ses usagers. Le logiciel mobile a un mois pour se conformer à la loi. Lire la suite

« Messenger Kids » ou comment Facebook veut séduire les 6-12 ans

En lançant la version « kids » de son application Messenger, Facebook a décidé de s’attaquer aux jeunes de moins de 13 ans. Par cette application faites exclusivement pour les enfants, le géant américain tente de convertir les jeunes aux réseaux sociaux de plus en plus tôt. Pour le moment elle n’est disponible que sur IOS aux Etats-Unis mais devrait vite conquérir le globe.

Crédit Facebook

Des enfants de moins de 13 ans sur Facebook, est-ce vraiment possible ? Pour le moment non. Mais au vu de la nouvelle fonctionnalité qu’offre le réseau social, on peut se demander si ça ne sera pas possible un jour. Le lundi 4 décembre, Facebook a opéré un changement de cap passer presque inaperçu mais pourtant important dans sa stratégie de développement. En créant « Messenger Kids », le célèbre réseau social veut inciter les consommateurs à utiliser son service de messagerie instantanée dès le plus jeune âge. Lire la suite

Un an après, Workplace par Facebook est toujours loin de détrôner Slack

L’application a officiellement été lancée en octobre 2016 après un an de test. Aujourd’hui, elle revendique 30 000 entreprises utilisatrices, loin derrière son concurrent Slack. Elle devrait toutefois trouver sa place à long terme.

Depuis quelques années, de nombreux outils de communication en entreprise fleurissent. Slack, Skype, Microsoft Teams, tous proposent aux entreprises d’améliorer les échanges entre employés habitués à l’échange classique de mails. Il a deux ans, Workplace par Facebook a rejoint la concurrence avec son interface quasi identique à l’application grand public. Son défi : s’imposer dans le milieu professionnel face au géant Slack, utilisé par plus de 5 millions d’utilisateurs d’après les derniers chiffres publiés en avril 2017.

Un an après le lancement de Workplace, ses concepteurs dressent le bilan et proposent un nouveau design et de nouveaux outils.

Un an après son lancement, Workplace lance son chat sous une nouvelle forme : une application de bureau qui complète les versions web et application mobile. Capture d’écran du blog de Workplace.

Un atout de poids 

Le design de Workplace facilite son adoption par les entreprises. Quasiment tout a été repris de Facebook : l’application messenger avec ses conversations vidéo, ses partages de fichiers et ses gifs, les profils, les groupes, les lives, etc. Les contacts peuvent également réagir aux posts que l’on publie sur notre profil professionnel tout comme sur sa version personnelle. Les utilisateurs n’ont pas à prendre le temps d’apprivoiser un nouvel outil inconnu car ils sont déjà familiers avec cette interface dans le cadre de leur utilisation personnelle de Facebook.

Se renouveler constamment pour attirer

À l’instar de Slack, Workplace se devait de proposer des nouveautés pour continuer à gagner en utilisateurs. Des bots pour « améliorer la productivité » et quelques changements légers sur le design : icônes, harmonisation des couleurs, introduction des « réactions ». L’esprit Facebook n’en demeure pas moins présent malgré ces modifications.

L’application Workplace pour smartphone a subit un léger changement de design. Ci-dessus un avant/après. Capture d’écran du blog de Workplace.

En dehors de l’aspect esthétique, Workplace a également ajouté un onglet « organigramme » qui permet aux utilisateurs d’avoir une vue rapide sur les membres de l’entreprise dont ils font partie et leurs fonctions. Il est également possible de créer des documents de travail à plusieurs ou encore importer des fichiers directement de Google Drive, Dropbox et autres. Enfin, le dernier grand changement est celui de la gratuité. Workplace propose une version payante avec des outils additionnels mais également une version gratuite avec les fonctions de base, plus adaptée aux petites entreprises. Ces modifications sont indispensables : même Slack actualise sans cesse son outil et ne se repose pas sur ses millions d’utilisateurs acquis.

 

 

Natural Cycles x Kindara: la révolution numérique des méthodes contraceptives

En termes de contraception, le moment est post-pilule: connaître les applications mobiles qui optimisent la méthode symptothermique avec des plateformes interactives

Crédits photo: Reproduction / Kindara

Jugée aussi efficace que la pilule contraceptive, l’application Natural Cycles est le premier outil numérique à obtenir la certification de l’Union européenne qui le classifie comme une méthode de contraception. Après l’attention des médias et le succès constaté — il y a déjà plus de 500 000 abonnements à Natural Cycles dans 161 pays différents depuis l’année dernière —, l’entreprise a annoncé avoir obtenu plus de 36 millions de dollars en investissements en 2017.

L’application est basée sur la méthode symptothermique, qui utilise les signes de fertilité, comme les températures corporelles, pour calculer la période fertile. Mais elle n’est pas l’unique ni la première application à offrir ce type de service : depuis le succès de Natural Cycles, l’appli Kindara, sorti en 2011, a lancé son nouveau mis en forme pour essayer de se mettre en compétition. Découvrez les deux applications : Lire la suite

Dubsmash : la nouvelle appli qui fait le buzz

Logo de Dubsmash

L’application mobile Dubsmash, la plus téléchargée du moment, n’en finit pas de faire le buzz ! Les vidéos de Dubsmash, des playbacks sur des sons, répliques de films ou chansons, cartonnent chez les ados mais aussi chez les jeunes adultes et envahissent les réseaux sociaux. Mais après l’engouement, l’application ne risque t’elle pas de s’essouffler ? Dubsmash doit trouver sa recette pour perdurer et rester incontournable chez les utilisateurs de smartphones.

Lire la suite