Facebook se lance dans la reconnaissance faciale

La nouvelle fonctionnalité ne sera pas disponible en Europe dans le premier temps.

Le développement de cette technologie, prévue pour être plus performantes que celles existant actuellement en la matière, permettra aux utilisateurs d’être informés, par notification, lorsqu’ils apparaissent dans une photo postée sur le réseau social.

«  Nous faisons cela pour empêcher les gens de prendre la place d’autres sur Facebook  », soutient le réseau social, dans une annonce faite mardi 19 décembre. Cette nouvelle intégration va au-delà de la possibilité actuelle de reconnaissance de visage proposée pour l’identification d’amis sur une photo postée. « Si vous êtes sur une photo (…), nous vous le dirons, même si vous n’avez pas été identifié », affirme-t-on chez Facebook. La nouvelle fonctionnalité a pour but principal de traquer les faux profils et usurpations d’identités sur le réseau social.

Pas disponible en Europe et au Canada

Facebook demandera l’avis de l’utilisateurs avant d’activer cette fonctionnalité. Il devra auparavant envoyer une photo de lui, où les traits de son visage sont bien visibles. Les algorithmes feront le reste du travail. Il pourra toutefois désactiver la fonctionnalité s’il le souhaite. Cependant, si elle est pour « bientôt », la reconnaissance faciale du réseau sera verrouillée au Canada et dans l’Union européenne, où les lois en matière de protection des données personnelles sont plus strictes.

Qu’est-ce que cela implique ?

Facebook fait déjà l’objet de nombreuses critiques sur sa collecte des données des utilisateurs et l’utilisation qui en est faite. Avec Instagram et Whatsapp, possédés en plus par la firme mondiale, ce sont des milliards d’informations qui sont collectées chaque jour à travers le monde. Une fonctionnalité comme la reconnaissance faciale implique que le réseau social pourrait retrouver les traits du visage de l’utilisateur, à la seconde près, dans l’immense quantité de données qu’il possède sur lui. A se demander si cette fonctionnalité, même désactivée, ne permettrait pas à Facebook d’identifier ses utilisateurs. N’est-ce pas le « livre des faces » ?

L’extension qui protège votre vie privée : Privacy Badger

Avec Privacy Badger, les sites consultés sur le web ne sont plus traqués. Il s’agit d’une extension qui empêche les annonceurs et autres traqueurs de pister les pages visitées en ligne. Un outil qui lutte contre le profilage des internautes et qui vous rends invisibles.

Privacy Badger intervient lorsqu’un annonceur trace l’internaute et empêche celui-ci de voir le contenu dans le navigateur automatiquement.

Capture écran de la page Privacy Badger

Lire la suite

Izly : l’application de paiement du Crous qui traque les étudiants

Aller au « Resto’U », ouvrir l’appli Izly et payer son repas étudiant. Des milliers de jeunes en France se servent de cet outil développé par le Crous en 2015 pour remplacer Moneo. Cependant, ce que beaucoup d’entre eux ignorent, c’est qu’à chaque fois qu’ils réalisent cette action, un système de géolocalisation « au mètre près » se met en place. C’est ce que dévoile fin octobre une enquête publiée dans Le Monde : les données des utilisateurs sont recueillies et ensuite revendues à des sociétés publicitaires. Lire la suite

Whatsapp dans le viseur de la Cnil

En 2017, l’application Whatsapp est utilisée par plus d’un milliard de personnes dans le monde. (Crédit photo: Flickr)

Le problème ? Whatsapp, l’application de messagerie instantanée, transfert illégalement les données personnelles de ses utilisateurs à sa maison-mère, Facebook. Numéro de téléphone ou habitudes d’utilisation, Whatsapp partage ces informations sans aucun accord préalable de ses usagers. Le logiciel mobile a un mois pour se conformer à la loi. Lire la suite

Mozilla Firefox: sa nouvelle version peut-elle doubler Google Chrome ?

Capture d’écran du site de téléchargement de Firefox Quantum.

Avec sa dernière mise à jour, lancée le 14 novembre, le logiciel libre, Mozilla Firefox fait peau neuve. Intitulée Firefox Quantum, cette version doit permettre au navigateur web de regagner de nouveaux utilisateurs, et surtout des parts de marché face à ses principaux concurrents, Microsoft, Apple, et bien sûr Google. 

Lire la suite

La navigation privée au cœur de Firefox 42

La nouvelle version de Firefox, sortie le 7 novembre dernier, contient plusieurs nouvelles fonctionnalités. Parmi elles, la Tracking Protection. Son objectif est d’aider les internautes à se protéger davantage face à la collecte des données en ligne, et également d’empêcher l’affichage des publicités. Explications.

Sans titre

Mozilla Firefox, un navigateur libre depuis 2004.

Lire la suite

Les données personnelles du côté de l’individu

Les données personnelles ont pour l’instant toujours été utilisées dans l’intérêt des entreprises et autres grandes organisations. Qu’en sera-t-il demain ?  Peut-on entrevoir une ère numérique prenant en compte les individus ? Si, oui de quelles manières ?
Le colloque « La politique des données personnelles : big data ou contrôle individuel ? » nous proposait quelques réponses à ces questions.  Il s’est tenu le Jeudi 21 Novembre 2013 à l’ENS Lyon, en collaboration avec la Villa Gillet, à l’occasion du Festival Mode d’emploi.

Schéma représentant l'ensemble du big dataCette journée proposait de faire le point sur des initiatives développées, ou en cours d’élaboration, ayant pour but de redonner le contrôle à tout individu de ses données personnelles. On le sait bien : les méthodes excessives du marketing moderne se nourrissent inlassablement de nos données personnelles pour mieux nous cibler. Pour autant, aujourd’hui, personne ne peut accéder à ces informations dites opaques. Lire la suite