Ecosia : Le moteur de recherche qui plante des arbres

ECOSIA

Chaque jour, plus de 250 millions de recherches sont effectuées sur Google. Mais chaque recherche sur le géant du web générerait 7 grammes de CO2, soit une ampoule allumée durant une heure. Un résultat loin d’être respectueux de l’environnement. Des moteurs de recherche « green-friendly » tentent alors de rendre la recherche sur le net plus responsable et plus verte. C’est le cas d’Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres, devenu une référence en Europe.

Lancé en Allemagne par Christian Kroll en 2009, Ecosia est disponible dans 47 pays et compte 200 000 utilisateurs réguliers.  Reprenant la structure classique d’un moteur de recherche, Ecosia affiche des résultats générés par Bing et des encarts publicitaires par Yahoo. Sa grande originalité? Compenser les émissions de CO2 liées aux requêtes en reversant 80% de ses revenus publicitaires à un programme de reforestation au Brésil, impulsé par l’association The Natural ConservancyDepuis 2011, 1 076 440 arbres ont été plantés, soit un toutes les 73 secondes.

En plus d’une interface simple d’utilisation, Ecosia amène une touche ludique en indiquant le nombre d’arbres plantés grâce à votre navigation. Après avoir effectué une recherche, l’ensemble des données est également supprimé sous 48 heures et le moteur se donne l’objectif de transparence en publiant régulièrement les dons effectués. En 2011, Ecosia a reçu le prix de l’innovation TIC (technologie de l’information et de la communication) et le prix spécial TIC écologique du Ministère allemand de l’économie et des technologies. 
 

Les « Google Verts » ont le vent en poupe

Ecosia n’est pas un cas isolé bien au contraire! D’autres moteurs de recherche se développent et proposent aux internautes une recherche plus verte. C’est le cas d’Ecogine, lancé par des étudiants nantais de l’Ecole Polytechnique en 2008. Tous les bénéfices sont reversés à des associations à but écologique.  
captecr Ecogine

Ces « Google Verts » fleurissent de plus en plus sur la toile en rendant la recherche plus éthique. Néanmoins, le but n’est pas d’optimiser les ressources utilisées par une recherche mais plutôt de compenser le plus possible les émissions carbone. Un avantage non négligeable par rapport aux moteurs de recherche « classiques ». 
 
Pour Christian Kroll, fondateur d’Ecosia, « il n’y a aujourd’hui plus aucune raison de chercher avec Google. Ecosia vous donne accès à des résultats de même calibre, tout en vous donnant la possibilité de lutter contre le changement climatique».
 
D’ici 2020, Ecosia se donne l’objectif d’atteindre le milliard d’arbres ! Alors, un petit clic pour l’Homme, un réel déclic pour la préservation de la Nature? 

 

 

Fort McMoney, le jeu-documentaire collaboratif

augmenter lesimpots

Après Defiance, le projet qui mêle jeu vidéo et série télévisée, voilà un autre ovni qui vient de débarquer. Fort McMoney vous plonge au coeur de l’industrie pétrolière et des exploitations de sables bitumineux. Un documentaire dont vous êtes le héros, qui prend exemple sur la vraie ville de Fort McMurray, dans l’Alberta, au nord-ouest du Canada. A la croisée des genres, le jeu-documentaire Fort McMoney entre dans sa troisième semaine et c’est déjà une petite révolution.

Lire la suite