Le « swipe » de La Matinale

En 2015 le journal Le Mode a lancé sa nouvelle application mobile intitulée « La Matinale »,  soit la troisième application mobile du quotidien national. Quelques mois à peine après son lancement, elle enregistrait déjà 300,000 téléchargements. Comment expliquer ce succès? La principale innovation de cette application réside dans son design et dans son principe de fonctionnement. Quels impacts sur les modes de consommation et sur les usages vis-à-vis de l’information?

Écran d’accueil de La Matinale – Capture d’écran

En 2015 le journal Le Mode a lancé sa nouvelle application mobile intitulée « La Matinale »,  soit la troisième application mobile du quotidien national. En effet, ce dernier avait déjà lancé son application « Journal Le Monde »,suivie peu après de  « Le Monde, l’info en continu ». Alors que la première a été créée pour permettre aux utilisateurs de retrouver sur mobile les mêmes contenus du journal papier ainsi que des suppléments hebdomadaires et mensuels, la deuxième leur donne un accès plus « direct » à l’information. Cette deuxième leur permet en effet de rester branchés aux fil d’actualités tout au long de la journée en leur proposant des lives informationnels ou encore en leur envoyant des notifications dès qu’une nouvelle information est publiée par le journal. Ainsi, là où la première propose simplement une version numérisée et mobile de ses publications papier, la deuxième offre aux mobinautes la possibilité d’être immergés, en continu, dans le fil des actualités et dans une dynamique d’immédiatété de l’information.
Lire la suite

Twitter : l’oiseau bat des ailes

Crédit photo : Compte Twitter @support

Crédit photo : Compte Twitter @support

La rumeur enfle en ce début d’année 2016. Annoncé par son PDG Jack Dorsey, Twitter pourrait mettre fin à la limite si emblématique des 140 caractères. Le site de micro-blogging serait en passe de vivre son plus grand changement depuis sa création en 2006.

Lire la suite

Les infographies interactives : le nouveau storytelling visuel

capture d'écran de l'infographie interactive du Hufftington Post

Adieu diagramme en bâtons, camembert et graphique à points. Aujourd’hui, ces vieux systèmes de représentation sont devenus obsolètes. Place aux nouvelles infographies interactives, celles sur lesquelles ont peut cliquer pour accéder aux données que l’on souhaite, celle qui sont à la fois esthétiques et informatives, celles qui permettent en un seul coup d’œil de comprendre l’information principale du document. Très à la mode depuis plusieurs années, ces infographies 2.0 accentuent la croyance dans la « vérité des données » qui fait consensus au sein de la société. Un tableau de chiffre ne peut pas mentir. Et les nouvelles interfaces semblent encore plus transparentes, plus objectives, plus véridiques. Mais le sont-elles vraiment ?

Lire la suite