Le Kremlin concocte une version « alternative » de Wikipédia

Opening Plenary of the World Economic Forum Annual Meeting 2009: Vladimir PutinLa bibliothèque présidentielle russe a décidé de mettre en place une nouvelle encyclopédie en ligne. Dans un communiqué publié le vendredi 14 novembre, l’institution présente le futur site comme un moyen de « présenter de manière précise et objective  le pays ».

 

« Pas assez détaillée » ou « peu fiable ». Ce sont les mots de la bibliothèque Boris Eltsine pour désigner Wikipédia, plus importante encyclopédie libre accessible sur le web et par ailleurs sixième site le plus consulté au monde. Pour contrer ce « manque de crédibilité », Alexander Vershinin, directeur général de l’établissement, assure que la future plateforme russe « intégrera du matériau unique » et sera enrichie par des articles de l’Association russe des bibliothèques.

Lire la suite

L’épidémie Wikipédia est sur le point d’emporter Universalis

Suppléments_annuels_à_l'Encyclopaedia_UniversalisOn se souvient tous, pour peu qu’on ait au moins 30 ans, de l’outil indispensable pour présenter un exposé réussit à l’école : l’Encyclopaedia Universalis. Avec sa jumelle Encarta, elles constituaient comme une sorte de bible de la connaissance aux yeux des professeurs et instituteurs du siècle dernier. Celle qu’ils pensaient indétrônable et intemporelle, est aujourd’hui, au plus mal. Lire la suite

La face cachée de wikipédia

Quoi de mieux pour se renseigner sur wikipédia que d’aller sur wikipédia ? Notre encyclopédie numérique à tous, référence omnipotente du web collaboratif a fait l’objet il y a peu d’un envoyé spécial d’Elisabeth Bonnet. Il se trouve que les reportages sur l’encyclopédie libre ne courent pas les rues, et pour cause, au fil des années la gestion de wikipédia est devenue un tabou médiatique.

Wikipedia Michelangelo © Wikimedia Commons – 2012

Cette encyclopédie tout le monde la connaît, tout le monde l’utilise (ou presque) et la plupart des internautes ne se posent pas de questions sur la provenance et la crédibilité des informations proposées. Après tout, si ce site attire 410 millions de visiteurs par mois, c’est bien que ce qu’il y a écrit doit être vrai. Souvent montrée du doigt dans les milieux universitaires, jamais acceptée comme donnée fiable, wikipédia trône pour autant à la 6ème place des sites les plus consultés au monde. Lire la suite